FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Cossé-Brissac.
Timoléon de Cossé-Brissac
Fonctions
Drapeau français République française
Conseiller général du canton de Thouarcé
an X (1802)
Drapeau de l'Empire français Empire français
Président du Conseil général de Maine-et-Loire
18041805
Préfet de Marengo
13 avril 18091812
Prédécesseur Jacques Robert
Successeur Jean Pierre Ducolombier
Préfet de la Côte-d'Or
1er mai 18121814
Prédécesseur Jacques Félix Lecoulteux
Successeur Petitot
Royaume de France Royaume de France
Flag of the Kingdom of France (1814-1830).svg Royaume de France
Drapeau français Royaume de France
Membre de la Chambre des pairs
4 juin 18148 avril 1848
Biographie
Nom de naissance Augustin Marie Paul Pétronille Timoléon de Cossé-Brissac
Date de naissance 13 janvier 1775
Lieu de naissance Paris
Royaume de France Royaume de France
Date de décès 8 avril 1848 (169 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Résidence Château de Brissac
Liste des conseillers généraux de Maine-et-Loire
Liste des préfets napoléoniens

Augustin Marie Paul Pétronille Timoléon de Cossé, 9e duc de Brissac (13 janvier 1775 - Paris8 avril 1848 - Paris) était un militaire, préfet napoléonien et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

BiographieModifier

Fils du duc de Cossé, sénateur du Premier Empire, Timoléon de Cossé entra comme volontaire dans la garde constitutionnelle du Roi Louis XVI. Il fut, comme son père, un moment arrêté en 1793. Libéré, il s'engagea dans les armées de la République, mais fut réformé le 1er février 1796.

Un mois plus tard, il entrait en possession du château de Brissac que lui avait légué son grand-oncle. Le château était ruiné par les guerres, la fortune fort délabrée. Le nouveau propriétaire construit le petit château, transforme la demeure, s'intéresse au bourg de Brissac et au canton dont il devient conseiller général en l'an X (1802), et siégea plusieurs années au conseil général de Maine-et-Loire.

En 1807, il présida le collège électoral du même département.

L'Empereur l'appela, le 13 avril 1809, aux fonctions de préfet de Marengo, le fit baron (9 septembre 1810), puis comte de l'Empire (20 février 1812), et chevalier de la Légion d'honneur.

Il passa de la préfecture de Marengo à celle de la Côte-d'Or (1er mai 1812), et ne quitta l'administration qu'à la chute de l'Empire, pour se rallier à a Restauration et entrer, le 4 juin 1814, à la Chambre des pairs.

Il intervint plus d'une fois dans les débats parlementaires, fut membre d'un grand nombre de commissions, notamment de celles qoui furent chargées de l'organisation municipale, des Ponts et Chaussées, de la liquidation de l'indemnité des émigrés, et fit quatre années de suite le rapport de la loi des finances.

Dans le procès du maréchal Ney, le duc de Cossé-Brissac vota pour la mort.

Successivemenent promu officier et commandeur de la Légion d'honneur, il reçut « le cordon bleu » lors du sacre de Charles X, qui lui décerne plus tard le titre de ministre d'État.

Le duc de Cossé-Brissac se rallie à la monarchie de Juillet, et continue de siéger à la Chambre haute jusqau'à sa mort.

Titres Modifier

Distinctions Modifier

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
Orn ext baron de l'Empire CLH.svg
Blason à dessiner.svg
Armes du baron de Cossé-Brissac et de l'Empire

Coupé au premier parti à dextre de sable au lion rampant d'argent lampassé de gueules, sénestre des barons préfets, au deuxième de sable à trois feuilles de scies d'or.[1]

Orn ext comte de l'Empire CLH.svg
Blason à dessiner.svg
Armes du comte de Cossé-Brissac et de l'Empire

Coupé au premier parti, à dextre des comtes préfets ; à senestre de sable au lion d'argent lampassé de gueules ; au deuxième de sable à trois feuilles de scies d'or en fasce.[1]

Orn ext Duc et pair de France (Restauration) OSE.svg
Blason Maison de Cossé-Brissac.svg
Armes du duc de Brissac, pair héréditaire

De sable, à trois fasces d'or dentelées en partie basse.[2],[4]

AnnexesModifier

Bibliographie Modifier

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article« Cossé-Brissac (Augustin Marie Paul Pétronille Timoléon, duc de) » , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [détail de l’édition]

Notes et références Modifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 « Centre historique des [[Archives nationales (France)]] », sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr (consulté le 4 juin 2011)
  2. 2,0 et 2,1 François Velde, « Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) », Lay Peers, sur www.heraldica.org,‎ 27 septembre 2005 (consulté le 18 juin 2011)
  3. « Notice no LH/597/37 », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (I & II), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887 [lire en ligne] 

Voir aussiModifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard