Fandom

Aigles et Lys

Liste de Saint-Cyriens par promotion

3 191pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

De 1800 à 1899 Modifier

L'école a été créée par la loi en 1802. Mais la promotion n°1 est la promotion 1818-1820.

Élèves à l'École spéciale militaire de Fontainebleau Modifier

L'École spéciale militaire est créée par la loi du 11 floréal an X (1er mai 1802) et installée dans une aile du palais de Fontainebleau (arrêté du 8 pluviôse an XI : 28 janvier 1803). L'École spéciale impériale militaire déménage en 1808, à Saint-Cyr-l'École (Yvelines), lieu dont elle conservera le nom.

1803 Modifier

192 élèves nommés officiers dont 80 morts au champ d'honneur (42 %)
  1. Capitaine Charles François Hyppolite Asselin (1786-1822), baron de Villequier, conseiller à la cour royale de Rouen ;
  2. Eugène d'Astorg (1787-1852), incorporé le 11 fructidor an XI (30 août 1803, matricule 108), sorti le 16 pluviôse an XIII (5 février 1805)[1], lieutenant-général (1843), membre de la Chambre des pairs (1834)
  3. Jules Philippe Bernard (1787-1871), marquis de Montebise, lieutenant-colonel
  4. Général Hippolyte de Bonneval (1786-1873)
  5. Constantin Denis Bourbaki (1787-1827), diplômé de l'École en 1804, lieutenant-colonel, il eut la tête coupée par les Turcs le 17 janvier 1825 (émeute à Athènes)
  6. Armand de Bricqueville (1785-1844), colonel, député de la Manche
  7. Chef d'escadrons Camille Cabot de La Fare (né en 1788)
  8. Commandant Étienne-Fargeau Choderlos de Laclos (1784 - 18 mars 1814, mort au champ d'honneur à Berry-au-Bac), fils du général-écrivain, aide-de-camp du duc de Raguse
  9. Charles-Marie Denys de Damrémont (1783 - Tué le 12 octobre 1837 - Constantine, mort au champ d'honneur), numéro matricule 3, lieutenant-général (1830), pair de France (1835), gouverneur général de l'Algérie (1837-1837)
  10. Lieutenant Desrousseaux d'Haumont ( † Tué le 24 avril 1810 à Tarragone, étant prisonnier), incorporé à le 25 prairial an XI (14 juin 1803, matricule n°23), sorti le 5 prairial an XIII (25 mai 1805), lieutenant au 7e régiment de ligne,
  11. Lieutenant Maurice Desson de Saint-Aignan (1786 - Tué au siège de Saragosse (1808), mort au champ d'honneur)
  12. Chef de bataillon Charles Armand Faré (1786-1841)
  13. Général Paul-Eugène de Faudoas (1788-1844)
  14. Martial Charles de Foucauld (1783-1853)
  15. Général Gabriel Fourier d'Hincourt (1787-1840)
  16. Général Léonard de Galz de Malvirade (1786-1847)
  17. Jean de Goy (1787-1857)
  18. Capitaine Raoul Guéneau d'Aumont ( † 1813 mort au champ d'honneur à la bataille de Vitoria)
  19. Auguste Charles Joseph Hatry (1788-1822), admis le 8 juin 1803, général de division (1848)
  20. Eugène Alexandre Husson (1786-1868), maréchal de camp (1845), sénateur du Second Empire
  21. Général Louis de Lascours (1786-1850)
  22. Colonel Laurent François de Marbeuf[2],[3] (26 avril 1786 - Bastia † 25 novembre 1812 - Marijampolė, Grand-duché de Varsovie), incorporé le 5e jour complémentaire an XI (22 septembre 1803, matricule n°129), sorti le 16 pluviôse an XIII (5 février 1805), sous-lieutenant de dragons. Il fit les campagnes de Prusse (1806) et de Pologne (1807), nommé officier d'ordonnance de l'Emprereur, baron de Marbeuf et de l'Empire (15 août 1809), puis colonel du 6e régiment de chevau-légers (14 octobre 1811), ex-29e régiment de dragons. Il meurt à Marienpol le 25 novembre des suites des blessures reçues à Krasnoë le 14 août 1812, où il avait enfoncé un carré d'infanterie russe à la tête de son régiment. Il était le fils de Louis Charles René, marquis de Marbeuf ( † 28 septembre 1786 - Bastia), maréchal de camp
  23. Général Félix-Louis de Narp (1786-1844)
  24. Général Michel Ordener (1787-1862)
  25. Jean-Jacques Roger-Ducos (1784-1862), fils du sénateur
  26. Capitaine François Casimir Prouvensal de Saint-Hilaire (1783 - Tué le 18 octobre 1811 - Fort de Sagonte (Saragosse), mort au champ d'honneur), fils d'Auguste de Saint-Hilaire, aide de camp du général de division Musnier en Espagne
  27. Général Jules Joseph Gaspard Sallonnier de Tamnay (1786-†)
  28. Chef de bataillon Léopold de Stabenrath (1788-1871)
  29. Général Auguste de Varaigne (1786-1852)

1804 Modifier

239 élèves nommés officiers dont 107 morts au champ d'honneur (45 %)
  1. Général Eugène Marie Gabriel d'Argout (1787-1868)
  2. Lieutenant-colonel Hippolyte d'Aloigny de Rochefort (ca1787-1868)
  3. Joseph de Bonnafos (1788-1868)
  4. Lieutenant Abel de Boubers (1786-1807, mort au champ d'honneur en Pologne)
  5. Colonel Claude de Briqueville (1785-1844)
  6. Charles Alexandre Pierre Brugière de Barante (1788 - Tué le 8 mai 1809 - bataille de la Piave, mort au champ d'honneur), frère de Prosper de Barante
  7. Général César Budan de Russé (1787-1853)
  8. Lieutenant-colonel Jean Jacques Joseph de Canteloube de Marmiés (né en 1786)
  9. Sous-lieutenant Paul-François Clément de Ris (1787-1807, mort au champ d'honneur à la bataille de Friedland)
  10. Gaspard de Contades (1785-1815, mort des suites de ses blessures reçues à la bataille d'Essling en 1809)
  11. Charles de Cormette (1787-1860)
  12. Capitaine Louis de Cussy (1787-1850)
  13. Général de division Henri de Dampierre (1786-1856)
  14. Amédée Louis Despans-Cubières (1786-1853), Lieutenant-général (1837), ministre de la Guerre (1839 puis 1840)
  15. Lieutenant-colonel Louis Dentzel (1786-1829)
  16. Cazimir Dufrou-Blignière, disparu pendant les campagnes napoléonienes
  17. Général de division Marie Joseph Gazan (1785-1849)
  18. Général de division Jean-François Jacqueminot, comte de Ham (1787-1865)
  19. Joseph de La Bourdonnaye-Blossac (1788-1812, mort au champ d'honneur en Espagne), fils de Charles Esprit Marie de La Bourdonnaye
  20. Général Honoré de La Roche de Fontenilles (1786-1867)
  21. Fidèle Henri François Le Sergeant de Bayenghem (1786-1842), démissionnaire en 1808
  22. Général Antoine Auguste Lévêque de Vilmorin (1786-1862)
  23. Général Grégoire Benoist de Lostende (1786-1849)
  24. Augustin Mahot de Gemasse (né en 1789)
  25. Félix Marbot (1787-1805), fils de Jean-Antoine Marbot
  26. Alexandre Moline de Saint-Yon (1786-1870), sort de l'École en 1805, militaire, écrivain et homme politique français
  27. Général Jacques Pierre Marie Guyon de Montlivault James de Montlivault (1786-1859)
  28. Colonel Maxime Henry Ernest de Morlaincourt (1786-1869)
  29. Charles de Noüe (1786-1812, mort au champ d'honneur à Kowno)
  30. Général Jean-Louis Prax (1786-1877)
  31. Colonel Yves-Marie de Ricard (1787-1868)
  32. Capitaine Auguste Sallonnier de Tamnay (né en 1786)
  33. Capitaine Charles Maurice de Tascher (1786-1813, mort d'épuisement à l'hôpital de Berlin au retour de la campagne de Russie), fils du sénateur
  34. Lieutenant Félix François Thibault de Ménonville (1786-1809, mort au champ d'honneur à la bataille de Sacile)
  35. Capitaine Bathazard de Viry (1786-1809, mort des suites de blessures reçues à la bataille d'Essling le 22 mai 1809)

1805 Modifier

398 élèves nommés officiers dont 98 morts au champ d'honneur (25 %)
  1. Général François Anthoine de Saint-Joseph (1787-1866)
  2. Capitaine Roland Aronio (1785 - 1er février 1816? mort des suites de blessures reçues à la bataille de Waterloo le 18 juin 1815)
  3. Général Henry d'Aussaguel de Lasbordes (1788-1854)
  4. Général Théophile de Brémond d'Ars (1787-1875)
  5. Lieutenant Edouard de Chambray (1786-1850)
  6. Joseph Marie Bienvenu Clary (8 février 1788 - Madrid, 8 août 1811), colonel des fusiliers de la garde du roi d'Espagne Joseph Bonaparte
  7. Général de division René Eleuthère Fontaine (1789-1853), marquis de Cramayel, sénateur du Second Empire ;
  8. Capitaine Philogène Delacroix (né en 1787)
  9. Chef de bataillon Charles Marcellin Dorsanne (1787-1842)
  10. Sous-lieutenant Hippolyte Léon Duval d'Espremesnil (1788 - 9 mars 1807, mort des suites de blessures reçues à la bataille d'Eylau le 8 mars 1807)
  11. Général Amédée de Failly (1789-1852)
  12. Martial de Foucauld de Malembert (1786-1853)
  13. Joseph-Homberg Gaignault (1787-1807, mort en Pologne)
  14. Charles de Gauville (né en 1787)
  15. Chef de bataillon Charles Gourdier des Hameaux (né en 1787)
  16. N. Gudin ( † 1810 tué au siège de Cadix), frère des généraux Gudin de la Sablonnière et Gudin des Bardelières
  17. Général Marie Théodore de Gueulluy de Rumigny (1789-1860)
  18. Capitaine Théodore de Guillebon (1789-1876)
  19. Général de division Alphonse Henri d'Hautpoul (1789-1865)
  20. Louis Victor François d'Herbemont (1787-1809, mort au champ d'honneur) (campagne d'Italie (1809))
  21. Général Charles Robert de Morell (1788-1862)
  22. Colonel Jacques de Nettancourt-Vaubécourt (1786-1864)
  23. Chef d'escadrons Etienne de Nettancourt-Vaubécourt (1787-1846)
  24. Général Auguste-Frédéric de Talhouët-Bonamour (1788-1842)
  25. Adolphe de Tarlé (1788-1868)

1806 Modifier

441 élèves nommés officiers dont 105 morts au champ d'honneur (24 %)
  1. Louis Brucco de Soderval (1787-1866)
  2. Nicolas de Bruno (1786-1860)
  3. Général de division Armand Barthélemy Dominique Jacques, marquis de Castelbajac (1787-1864)
  4. Jean Foucault des Bigottières (1788-1841)
  5. Philippe de Geyer d'Orth (né en 1789), Capitaine de Grenadiers
  6. Général de division Alphonse de Grouchy (1789-1864)
  7. René Henri Alexandre Langlois d'Estaintot (1791-1813, mort au champ d'honneur)
  8. Gabriel Albert de Manneville ( † 1810, mort au champ d'honneur pendant la campagne d'Espagne)
  9. Général de brigade Étienne Martin de Beurnonville (1789-1876)
  10. Henry Mounier (1788-1874)
  11. Edouard-Alexandre de Parseval-Deschênes (1787-1866) sous-lieutenant
  12. Jean-Baptiste Pasquier de Lumeau (1789-1854)
  13. Général de corps d'armée Hector, comte « Perrone di San Martino » (1789-1849, mort au champ d'honneur à la bataille de Novare)
  14. Joseph Barthélemy Honoré Louis Amable de Ricard (1787-1867)
  15. Jean Louis de Roquemaurel (1786-1837) démissionnaire en 1810
  16. Général de division Tiburce Sébastiani (1786-1871)
  17. Léger Sermage (1788-1812, tué durant la campagne de Russie)
  18. Cyr Augustin Trumeau

1807 Modifier

601 élèves nommés officiers dont 147 morts au champ d'honneur (24 %)
  1. Alexis d'Adhémar (1790-1864), capitaine d'état-major en retraite (1834) ;
  2. Aymeric d'Arche (1788-1860)
  3. Étienne Boissonnet (1791-1814, mort au champ d'honneur contre les Autrichiens à Presbourg), frère d'André Barthélémy Boissonnet
  4. Philippe Boullé (1790-1868)
  5. Étienne Conrad (1788-1837, mort au champ d'honneur durant la campagne d'Espagne)
  6. Général François Edmond de Couliboeuf de Blocqueville (1789-1861)
  7. Capitaine Alexandre Fenaux de Maismont (1788-1823, mort au champ d'honneur à la prise du Trocadéro, Cadix)
  8. Alphonse de Feydeau de Saint-Christophe (1788-1813, mort des suites de sa blessure reçue à la bataille de Leipzig
  9. Lieutenant-colonel Armand Joseph Gastebois (1788-1860)
  10. Odon Sermage (1790-1812, mort au champ d'honneur durant la campagne de Russie)

1808 Modifier

213 élèves nommés officiers dont 58 morts au champ d'honneur (27 %)
  1. Général de division Jacques Aupick (1789-1857)
  2. Érasme de Contades (1790-1813, mort au champ d'honneur à la bataille de Leipzig), aide de camp du général Lauriston
  3. René d'Estaintot (1791-1813, mort au champ d'honneur en Bohême)
  4. Gabriel de Failly (1791-1812, mort au champ d'honneur au cours de la campagne de Russie)
  5. Chef d'escadron Jean-Eloi Le Mercier de Maisoncelle Vertille de Richemont (1792-1865)
  6. Général Louis, comte de Rostolan (1791-1862)
  7. Général Achille de Sparre (1790-1855)


1813 Modifier

462 élèves nommés officiers dont 77 morts au champ d'honneur (17 %)
  1. Général Charles Alexandre d'Anthouard de Vraincourt (1793-1893)
  2. Jean Auguste de Barrau (1792-1848)
  3. Lieutenant Hippolyte de Barrau (1794-1863)
  4. Général Changarnier (1793-1877), gouverneur général de l'Algérie
  5. Louis Chédeville (né en 1797)
  6. François Dudevant (1795-1871)
  7. Chef de Bataillon Jacques Charles Duval d'Épremesnil (1797-1853)
  8. Charles Haillot (1795-1854)
  9. Gaspard Lavocat (1794-1860)
  10. Philadelphe Le Motheux (1795-1865)
  11. Général Augustin Pradal (1795-1872)
  12. Georges de Vichet (né en 1795)

1814 Modifier

205 élèves nommés officiers dont 10 morts au champ d'honneur (5 %)
  1. Général Georges-Louis Berthier de Grandry (1796-1869)
  2. Alexandre Grenier (1797-1858)
  3. Aimable Pélissier (1794-1864)
  4. Général Édouard Désiré Toscan du Terrail (1796-1864)

1815 Modifier

99 élèves nommés officiers dont 0 morts au champ d'honneur (0 %)

1816 & 1817 Modifier

  1. Pas de promotions.

1818-1820 Modifier

1818-1820 (1re promotion) Modifier

1819-1821 (2e promotion) Modifier

184 élèves nommés officiers dont 10 morts pour la France (5 %)

Un futur général de division et un futur général de brigade, entrés avec la 2e promotion, restent à l’École pour y parfaire leur formation avec la promotion suivante. Nommés sous-lieutenants en 1822, ils figurent donc parmi les officiers généraux de la promotion 1820-1822. Ce sont :

La 2e promotion donne aussi :

Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 2e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1819-1821) », La Saint-Cyrienne, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1820-1829 Modifier

1820-1822 (3e promotion) Modifier

1. Général de division Eugène Dubern (1802 + 1870)

1821-1823 (4e promotion) Modifier

192 élèves nommés officiers dont 6 morts pour la France (3 %)
  1. Lieutenant Achille Conrad d'Aubigny (1805-1849) ;
  2. Général de division Charles François Xavier d'Autemarre d'Erville (1805-1891) ;
  3. Alexandre de Berruyer (1804-1864), démissionnaire en 1827 ;
  4. Général Georges Beuret (1803-1859), mort au champ d'honneur en Italie ;
  5. Jules-André Boissonnet (1803-1848) ;
  6. Amédée de Chaumontel (1803-1869) ;
  7. Balthazar de Chevenon de Bigny (1803-1837) ;
  8. Napoléon-Joseph de Colbert-Chabanais (1805-1883) ;
  9. Léon des Courtils de Merlemont (1802-1875) ;
  10. Hippolyte Coustis de La Rivière (1804-1883) ;
  11. Alphonse de David-Beauregard (1802-1892) ;
  12. Constant d'Encausse de Labatut (1804-†) ;
  13. Alexandre d'Estienne-Chaussegros de Lioux (1804-1872) ;
  14. Jacques Denis Dortet de Tessan (1802-1847) ;
  15. Stanislas du Pontavice (1804-1865) ;
  16. Adolphe de Farcy de La Villedubois (1802-†) ;
  17. Emile de Faultrier (1804-1890) ;
  18. Olivier Fauveau de Frénilly (1804-1857) ;
  19. Général Florent du Fayet de Chabanes (1805-1878) ;
  20. Auguste Paul Fournier de Boisayrault d'Oyron (1804-1876) ;
  21. Général Charles Gustave de Goussencourt (1803-1884)) ;
  22. Louis Gonzalve Grimoult de Villemotte (1803-1852) ;
  23. Général Auguste Guerry de Beauregard (1803-1874) ;
  24. Nicolas Victor Guiot de Saint-Rémy (1803-†) ;
  25. Adolphe Hébrard de Veyrinas (1802-1895/1899) ;
  26. Ernest d'Hugonneau (1804-1867) ;
  27. Joseph de Jacquelot du Boisrouvray (1804-1883) ;
  28. Charles de La Broïse (1804-1847) ;
  29. Amador de La Porte d'Issertieux (1804-1848) ;
  30. Henri de La Porte du Theil (1805-1889) ;
  31. Henri du Vergier de La Rochejaquelein (1805-1867) ;
  32. Charles de La Serre (1805-1878) ;
  33. Adolphe Le Caruyer de Beauvais (1805-†) ;
  34. Antoine Levesque de Champeaux (1804-1838) ;
  35. Général de division Charles Philippe Édouard de Liniers (1805-1881) ;
  36. Général Dominique-Henri de Malherbe (1804-1879) ;
  37. Général-baron Charles Louis François Marion (1803-1866) ;
  38. Louis Michel Morris (1803-1867) ;
  39. Général Léon Valérien de Noüe (1805-1885) ;
  40. Adolphe Odoard du Hazé (1803-1879) ;
  41. Auguste Paul d'Oyron (1804-1876) ;
  42. Anne Victurnien René de Rochechouart de Mortemart (1804-1893), 11e duc de Mortemart, député du Rhône (1852-1863) ;
  43. Général Charles Joseph Marie Marius, comte de Salles[4] (1803-1858) ;
  44. Louis René Tiger de Rouffigny (1805-1877) ;
  45. Comte Ludovic Tyrel de Poix (1803-1868) ;
  46. Général Charles Nicolas Théodime de Vaudrimey-Davout (1802-1881) ;
  47. Général Joseph Hyacinthe Vernier de Byans (1805-1878) ;
  48. Lieutenant Alphonse de Vesvrotte (1803-1873) ;
  49. Jean Joseph Jules Léon de Vidart (1804-†) ;
  50. Jules de Villoutreys de Brignac (1801-1869)
Source 
[PDF]« Historique de la 4e promotion de l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr », sur www.saint-cyr.org (consulté le 11 octobre 2011) ;

1822-1824 (5e promotion) Modifier

1823-1825 (6e promotion) Modifier

1824-1826 (7e promotion) Modifier

1825-1827 (8e promotion) Modifier

1826-1828 (9e promotion) Modifier

1827-1829 (10e promotion) Modifier

179 élèves nommés officiers dont 8 morts au champ d'honneur (4 %)
Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 10e promotion (1827-29) », (sans nom de promotion), sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1828-1830 (11e promotion) Modifier

1829-1831 (12e promotion) Modifier

  • Des 210 élèves nommés officiers (23 d’entre eux venant des promotions précédentes), tous Français[5], 11 sont (5%)

On ne connaît pas le nom du major d’entrée[5].

Nom (Naissance-Décès) Grade Observations
Alfred Auguste Napoléon Ameil (1812-1853) Capitaine Démissionnaire
Georges-Charles de Heeckeren d'Anthès (1812-1895) Lieutenant Démissionnaire,
Officier dans l'armée du Tsar,
Sénateur (Second Empire)
Léon Ferdinand Aubourg de Boury (1810-1904)
Achille de Bigault d'Avocourt (1812-1886) Général de brigade
Charles de Beaulaincourt de Marles (1812-1871)
François Napoléon Berger (1812-1877) Général de brigade
Jean Célestin Antoine, Aimé Bernard (….-….) Intendant militaire
Antoine Bordas (1809-1891) Général de brigade
Louis Adrien François de Boucher (1811-1880) Chef d'escadrons du 8e de lanciers
Amédée Bourboulon (1812-1876) Colonel de dragons Commandant de la place de Cambrai
Louis Marie Frédéric de Bridieu (1818-1890) Lieutenant Démissionnaire
Louis Gabriel Alfred Bruneau de Vitry (1810-1866)
Charles-Marie Laurent Dominique Joseph Camô (1812-1890)
André Jules François Capin-Cassin (1811-1859) Colonel Mort au champ d'honneur à Solferino
Adolphe-Gustave, comte de Chanaleilles (1809-1873) Général de brigade
Gustave-Adolphe, vicomte de Chanaleilles (1809-1861) Lieutenant-colonel d'infanterie Frère jumeau du précédent
René de Chaunac-Lanzac (1812-1855) Chef de bataillon au 82e de ligne Mort au champ d'honneur à l'attaque du Mamelon Vert (Sébastopol)
Charles Chautan de Vercly (1811-1856)
Joseph Auguste Napoléon de Contamine (1809-1878) Capitaine au 74e de ligne
Armand de Courson de La Villeneuve (1812-1879) Général de division Gouverneur général des Tuileries
Pierre Albert Dargent (1811-1876) Général de division commandant de corps d'armée
Paul, vicomte Daru (1810-1877) Capitaine de hussards Attaché d'ambassade, député de Seine-et-Oise (1842-1848)
Jules Daumas (1812-1891) Chef d'escadrons de cavalerie Propriétaire du domaine de Château de Latour-Camblanes
Charles Delpy de La Roche (1809-†)
Gustave Paul Douay (1811-1859) Colonel Mort au champ d'honneur à Solferino
Louis Drouilhet de Sigalas (1811-1884)
Léon Duhesme (1810-1870) Général de division
André Franceschetti
Emmanuel Gaillard de Saint-Germain (1810-1849) Chef de bataillon Mort au champ d'honneur à Biskra (Algérie)
Oscar de Géreaux (1812-1845) Capitaine au 8e bataillon de chasseurs d'Orléans Mort au champ d'honneur à Sidi Brahim
Stanislas Xavier de Girardin (1811-1832) Officier d'état major
H. Guilhem de Lagondie († 1855) Lieutenant-colonel Mort au champ d'honneur à Sébastopol
Hippolyte Marie Théodore de Hédouville (1811-1859) Chef d'escadrons
Hugues Louis Jarras (1811-1890) Général de division
Charles Auguste Napoléon, 2e baron Joannès (1811-1865) Capitaine
Joseph Louis de Kergariou (1812-1894)
Léonard Marguerite Elzéard de La Brousse de Veyrazet (1813-1847) Officier de cavalerie
Ernest Charles de Lalande (1811-1889)
Camille Luette de La Pilorgerie (1812-1870) Capitaine au 3e régiment de hussards
Jules de Lardemelle (1811-1864) Lieutenant de cavalerie au Portugal Démissionnaire en 1831 comme légitimiste
J.-H.-A. Laurens-Desondes († 1859) Lieutenant-colonel Mort au champ d'honneur à Solferino
Barthélémy Louis Joseph Lebrun (1809-1889) Général de division commandant de corps d'armée
Alexandre Le Normand de Bretteville (1811-1884) Général de division
Louis Joseph Napoléon Lepic (1810-1875) Général de brigade Aide de camp de Napoléon III,
Maréchal du palais des Tuileries
Charles de Linas (1795-1872) Lieutenant
Marie Edme Eugène de Mac-Mahon (1810-1860) Sous-lieutenant Démissionnaire
Joseph Gustave de Maigret (1810-1891) Intendant militaire
Louis Alexis Émile Maire (1811-1870) Général de brigade Mort au champ d'honneur à Reichshoffen
Charles Philippe Mallet-Butini (1812-1885) Intendant militaire
M.-J. Mallet de Chauny (….-….) Intendant militaire
François Edouard de Neveu (1809-1871) Général de brigade
D.-P.-L. Noël († 1859) Commandant Mort au champ d'honneur à Solferino
Louis Marie Hyacinthe de Penfentenyo (1810-1884) Marquis de Cheffontaines
Félix-Théodule Perrot du Vernay (1812-1889) Colonel de dragons
Louis de Postis du Houlbec (1812-1895) Général de brigade
Gabriel Puyhabillier de Leyrac
Edouard Rodde de Chalaniat
J.-N.-J. Roman († 1839) Lieutenant Mort au champ d'honneur à Beni Mered[5]
Casimir Charles Just Roslin d'Ivry (1813-1888)
Adolphe Ignace de Sade (1812-1890)
Eugène Saget (1813-1875) Général de division
Pierre François de Soubiran de Campaigno (1810-1865) Colonel du 92e régiment d'infanterie de ligne
Victor de Taffin de Tilques (1810-1859) Colonel du 2e régiment de cuirassiers
Antoine Charles Tardieu de Maleissye (1812-1892)
Joseph Victor Thomas (1812-1859) Général de brigade
Henri de Trédern (1812-1867)
Charles Pierre Edouard de Valentin de La Tour (1811-)
Régis de Vaux de Foletier (1819-1878) Chef de bataillon
Louis du Verdier de La Sorinière (1813-1866)
Maxime du Verdier de La Sorinière (1813-1885) Frère jumeau du précédent
J.-A. de Villiers († 1848) Capitaine Mort au champ d'honneur à Marseille[5]
Emmanuel Félix de Wimpffen (1811-1884) Général de division commandant d'armée Doit faire une 3e année pour compléter sa formation

Le major de sortie est le sous-lieutenant Charles Chautan de Vercly[5]. 70 officiers ne sont pas promus en 1831 : 55 sont rayés des contrôles pour des raisons diverses et 15 poursuivent leur formation à l’Ecole.

1830-1839 Modifier

1830-1832 (promotion du Firmament) Modifier

1831-1833 (14e promotion) Modifier

1832-1834 (15e promotion) Modifier

Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 15e promotionde l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr », (1832-1835 avril), sur www.saint-cyr.org (consulté le 27 décembre 2011) ;

1833-1835 (16e promotion) Modifier

148 élèves nommés officiers dont 13 morts pour la France (9 %)

1834-1836 (17e promotion) Modifier

1835-1837 (promotion de la Comète) Modifier

Première promotion de l'ESM à qui il fut donné un nom, le choix du nom de la 18e promotion correspond au passage de la comète de Halley, qui frôle la Terre tous les soixante-seize ans.

142 élèves nommés officiers dont 17 morts pour la France (12 %)

1836-1838 (promotion de l'Obélisque) Modifier

Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 19e promotion (1836-38) », promotion de l'Obélisque, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1837-1839 (promotion de Constantine) Modifier

1838-1840 (promotion de l'An Quarante) Modifier

1839-1841 (promotion de Mazagran) Modifier

Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 22e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1839-1841) », promotion de Mazagran, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1840-1849 Modifier

1840-1842 (promotion des Cendres) Modifier

1841-1843 (promotion de la Nécessité) Modifier

238 élèves nommés officiers dont 18 morts pour la France (7,5 %)

Au sujet de la 24e promotion (avril 1841 - 1843), promotion de la Nécessité et de la 25e promotion (octobre 1841- 1843), promotion d’Orient, il faut savoir qu’elles répondent à un besoin urgent de cadres de l’Armée, ainsi que l’indique d’ailleurs le nom de baptême de la première.

La 24e promotion correspond à l’intégration anticipée d’élèves officiers, le 1er avril 1841, compte tenu des évènements d’Orient. Quatre vingt mille hommes ayant été appelés sous les drapeaux en 1843, leur encadrement représentait une réelle « nécessité ». Ces élèves officiers, du fait de la date de leur arrivée à l’École, ont été surnommés « melons d’été », le terme traditionnel de melon désignant alors les élèves de première année.

1841-1843 (promotion d'Orient) Modifier

131 élèves nommés officiers dont 7 morts pour la France (5 %)

Avec les évènements d’Orient (la France aide Méhémet Ali, vice-roi d'Égypte, à supplanter le sultan), une partie des élèves quitte l'ESM en avril, la crise orientale nécessitant l'envoi de nouveaux cadres.

La 25e promotion, comprend les élèves officiers enrôlés en octobre 1841 et surnommés, à l’instar de leurs prédécesseurs immédiats, « melons d’hiver ».

1842-1844 (promotion du Tremblement) Modifier

1843-1845 (promotion d'Isly) Modifier

  • Pierre Léon Bouisset (1824-1900), officier militaire français, auteur du chant de La Galette. Ce chant est devenu l'hymne traditionnel des élèves officiers de l'école militaire de Saint-Cyr.

1844-1846 (promotion de Djemmah) Modifier

1845-1847 (promotion d'Ibrahim) Modifier

1846-1848 (promotion d'Italie) Modifier

1847-1849 (promotion de la République) Modifier

1848-1850 (promotion de Hongrie) Modifier

1849-1851 (promotion de Zaatcha) Modifier

1850-1859 Modifier

1850-1852 (promotion de Kabylie) Modifier

1851-1853 (promotion de l'Aigle) Modifier

1852-1854 (promotion de l'Empire) Modifier

La 36e promotion choisit ce nom à la suite de la proclamation du « Prince-président », Louis-Napoléon Bonaparte, empereur des Français, le 2 décembre 1852.

287 élèves nommés officiers dont 32 morts pour la France (5 %).
  • Chef de bataillon Arsène Abrial (†1891) ;
  • Général marquis Arsène d'Aubigny (1832-1912) ;
  • François Gaston Barbier d'Aucourt (1834-1908) ;
  • Léon Blanc-Tugnot de Lanoye (1829-1892) ;
  • Sous-lieutenant Henri du Boisrouvray (1834-1855) tué au siège de Sébastopol ;
  • Jacques Marie Aristide Bonnet (1833-1888) ;
  • Ernest Bossan (1832-1909) ;
  • Jean Jules Bousson (1834-1906) ;
  • Cyprien Alphonse Cary (1833-1897) ;
  • Oscar de Cassin de Kainlis (1833-1914) ;
  • Marie-Joseph de Castillon de Saint-Victor (1834-1892), lieutenant démissionnaire ;
  • Général Jules Chanoine (1835-1915) ;
  • Général Charles Eugène Cœuret de Saint-Georges (1832-1893) ;
  • Pélage de Coniac (1832-1902) ;
  • Théodore Cord (1833- ) ;
  • Victor Bernard Derrecagaix (1833-1915) ;
  • Henri Desgrées du Loû (1833-†), capitaine de cavalerie démissionnaire ;
  • Colonel Alexandre Dupuy-Montbrun (1832-1906) ;
  • Guillain Henri de France (1834-1904) ;
  • Albert Gouy ;
  • Pierre Florentin Louis Guioth (1834-1899) ;
  • Général Olivier Harty (1833-1912), baron de Pierrebourg ;
  • Paul-Henri de Lanjuinais (1834-1916), député du Morbihan (1881-1914), conseiller général du Morbihan
  • Ernest Larchey (1834- ) ;
  • Général Léopold Magnan (1833-1898) ;
  • Colonel Alfred Masson (1834-1917) ;
  • Eugène Motas d'Hestreux ;
  • Ernest d'Ollone (1833-1896) ;
  • Charles Toussaint Paillard de Chenay (1828-1896), sous-lieutenant démissionnaire ;
  • Vincent Prioul (1835-1900) ;
  • Georges Raynal de Tissonière (1833-1905) ;
  • Général auxiliaire René Charles François, baron Reille, (1835-1898), général de brigade, conseiller général et député du Tarn, président et administrateur de sociétés, président du Comité des forges de France  ;
  • Alphonse Rispaud (1833-1899) ;
  • Sixte de Saint-Seine (1832-1904), lieutenant démissionnaire ;
  • Colonel Albert de Taffanel de La Jonquière (1834-1918) ;
  • Chef d'escadrons Edgard Testu de Balincourt (1832-1914) ;
  • Jules Alfred Thiroux (1833- ) ;
  • Général Georges Raynal de Tissonnière (1833-1906) ;
  • Lieutenant-colonel René de La Tour du Pin Chambly de La Charce (1834-1924) ;
  • Henry Berlion de La Tour du Pin Chambly de La Charce (1834-1885) ;

1853-1855 (promotion de Turquie) Modifier

  • Général Alexandre Potelleret (1835-1915), président du comité technique de la gendarmerie, commandeur de la légion d'honneur

1854-1856 (promotion de Crimée) / 1855-1856 (promotion de Sébastopol) Modifier

Promotions presque simultanées et difficiles à séparer l'une de l'autre ; les chiffres d'élèves et de tués totalisent les deux promotions.

615 élèves nommés officiers dont 76 morts pour la France (12 %)

1855-1857 (promotion du Prince Impérial) Modifier

Naissance le 16 mars 1856 de Louis Napoléon Bonaparte (Prince impérial) fils unique de Napoléon III.

386 élèves nommés officiers dont 49 morts pour la France (13 %)

La promotion donne également :

  • Le colonel d’Infanterie Nicolas Lebel (1838-1891), commandeur de la Légion d'honneur, après s’être distingué durant la franco-prussienne de 1870-71, s’intéresseessentiellement aux questions de tir, d’armement et de balistique. Membre de la commissionde révision de l’arme de l’Infanterie, sous la direction du général de division Baptiste Tramond - de la 37 e promotion (1853-55), promotion de Turquie - il participe grandement à la mise au point du fusil modèle 1886 (son calibre, en particulier), plus connu sous le nom de fusil Lebel, arme principale de l’Armée française jusqu’en 1915 et bien utilisée encore, après.
  • Le capitaine d’Infanterie René Marie Elzéar Hervé de Saisy de Kerampuil (1833-1904), homme politique.
  • Le capitaine d’infanterie Ernest Roger Théodore de Toustain du Manoir (1836-1904), chevalier de la Légion d’honneur - peut-être déçu par son avancement - démissionne, et devient plus tard « Général pacha » dans l’armée turque.
  • Le chef de bataillon d’infanterie prince Gheorghe Bibescu (1834-1902), officier de la Légion d’honneur, stagiaire roumain de la promotion, remercie à sa manière l’Armée française qui l’a formé en servant dans les rangs de la Légion étrangère au Mexique puis en restant à ses côtés pendant la guerre franco-prussienne de 1870-71.
  • Le chef d'escadron Joseph Adolphe Clary (1837-1877), aide de camp du prince impérial puis officier d'ordonnance de Napoléon III pendant son exil en Grande-Bretagne.
Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 40e promotionde l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr », (1855-1857) - promotion du Prince Impérial, sur www.saint-cyr.org (consulté le 27 décembre 2011) ;

1856-1858 (promotion de Djurdjura) Modifier

1857-1859 (promotion de l'Indoustan) Modifier

1858-1860 (promotion de Solférino) Modifier

1859-1861 (promotion de Nice et Savoie) Modifier

1860-1869 Modifier

1860-1862 (promotion du Céleste Empire) Modifier

1861-1863 (promotion du Mexique) Modifier

1862-1864 (promotion de Puebla) Modifier

1863-1865 (promotion du Danemark) Modifier

1864-1866 (promotion d'Oajaca) Modifier

1865-1867 (promotion de Vénétie) Modifier

269 élèves nommés officiers dont 107 morts au champ d'honneur (11 %)
Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 50e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1865-1867) », promotion de Vénétie - La Saint-Cyrienne, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1866-1868 (promotion du Sultan) Modifier

La 54e promotion choisit ce nom en l’honneur de la visite de l'exposition universelle de Paris (1867) par sultan ottoman Abdül-Aziz.

242 élèves nommés officiers dont 35 morts pour la France (14,5 %)
Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 51e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1867-1868) », promotion du Sultan - La Saint-Cyrienne, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1867-1869 (promotion de Mentana) Modifier

1868-1870 (promotion de Suez) Modifier

La 53e promotion choisit ce nom en l’honneur de l’inauguration du canal de Suez par l’impératrice Eugénie, le 17 novembre 1869.

289 élèves nommés officiers dont 29 morts pour la France (10 %)
  • Colonel René d'Adhémar (1850-† )
  • Jules Alexandre Louis Adenot (1848-1911)
  • Charles Théodore Allenet (1848-1909)
  • Chef d'escadrons Alexandre d'Assailly (1850-1898)
  • Lieutenant Hugues d'Aurelle de Montmorin de Saint-Hérem
  • Colonel Charles de Bastier de Villards de Bez d'Arre (1849-1920)
  • Jean Baugillot 1848-1919, mort pour la France
  • Victor Antoine (Bazin 1849-1930
  • Lieutenant-colonel Fernand de Bellescize (1849-1939)
  • Lieutenant Georges Elie Berthier de Grandry (1848-1907)
  • Albert Bertrand de Launay ( -1911)
  • Paul de Biré (1850-†)
  • Colonel Auguste Bougon (1850-†)
  • Lieutenant-colonel Edouard Bramaud du Boucheron (1850-1910)
  • Lieutenant Alfred Edmond de Broc (1848-1912), démissionnaire
  • Henri Amédée de Broglie (1848-1917), chef d'escadrons démissionnaire
  • Henri de Campou (1850-1885)
  • Chef d'escadrons Albert Chicoyneau de Lavalette (1845-1917)
  • Pierre de Chilly (ca 1851-?)
  • Gustave de Corlieu (1848-1907)
  • Capitaine Adhémar de Cosnac (1849-1909)
  • Capitaine Gérard de Dampierre (1851-1926)
  • Général de division Aymar Dor de Lastours (1850-1921)
  • Auguste Dubail (1851-)
  • Charles Boislandry Dubern (1850-1930), capitaine de cavalerie démissionnaire
  • Jacques du Crest (1848-†), Intendant de première classe)
  • Général de division Paul-Louis Duparge (1849-1931)
  • Général Louis du Pré de Saint-Maur-Cossigny (1849-)
  • Général de division Paul Frédéric Emmanuel Durand de Villers (1850-1933)
  • Général Philippe Jacques d'Etchandy (1849-)
  • Joseph Gallieni (1849-1916), gouverneur militaire de Paris en 1914, Maréchal de France
  • Colonel François Gard (1850-1929)reçu 42eme, commandant professeur histoire et géographie à Saint-Cyr en 1892, colonel commandant le 1er zouave à Alger en 1904, officier de la Légion d Honneur, Palmes académiques...
  • Général Auguste Gaudin de Villaine (1851-1904)
  • Dieudonné de Ghaisne de Bourmont (1848-1921), capitaine démissionnaire
  • Capitaine Florent Gillet (1849-1884)
  • Lieutenant-colonel Charles de Goislard de Monsabert (1848-1925)
  • Chef de bataillon Emile de Goy (1850-)
  • Aimery-Marie-Médéric, 2e comte de Goyon (1849-1918), attaché d'ambassade, député de Guingamp
  • Colonel Amédée d'Harcourt (1848-1935)
  • Général Charles-Eugène d'Haudicourt de Tartigny (1849-1928)
  • Lieutenant-colonel Albert Maurice d'Hauterive (1850-†)
  • R.P. François de Hédouville (181-1935), reçu 98e au concours de 1868, lieutenant au 2e régiment de dragons (1870), capitaine instructeur à l'École de cavalerie de Saumur (1878-1880), capitaine de cavalerie démissionnaire (1889), chanoine titulaire de la cathédrale de Beauvais.
  • Capitaine Edgard de Heurtaumont (1849-1890)
  • Carle Marie d'Ivoley (1848-†)
  • Laurent Joubert (1851-1923
  • Lieutenant-colonel Gustave de Jourdan (1849-1907)
  • Capitaine Albéric de Joussineau de Tourdonnet (1848-1876)
  • Théodore Kerdrain (1848-1912)
  • Colonel Paul de Kergariou (1849-)
  • Colonel François Labat (1849-1916)
  • Capitaine Antoine Lacoste de Laval (1851-1928)
  • Fernand de Lapasse (1850-†)
  • Chef de bataillon Erard de La Vaulx (1850-1895)
  • Lieutenant-colonel Louis Lemau de Talancé (1848-1914)
  • Gaston Le Mousin de Saint-Germain (1849-†)
  • Capitaine Adrien de Léon des Ormeaux (1850-)
  • Colonel Adrien de Lévis-Mirepoix (1849-1931)
  • Capitaine Alexis de Miniers (1850-1886)
  • Capitaine Richard de L'Isle de Falcon de Saint-Geniès (1849-†)
  • Général Maximilien Maillot (1848-1916)
  • Capitaine Antoine Mariani (1850-1896)
  • Général de division Jacques Marie Joseph Armand de Mas-Latrie (1851-1927)
  • Henri Meneust (1848-1911)
  • Amédée Marie Monnier (1850-1882)
  • Général Jehan Gabriel de Noüe (1849-†)
  • Georges Oudot de Dainville (1850-1890)
  • Chef de bataillon Bernard-Edmond de Parseval (1850-†)
  • Théophile Pennequin (1849-1916)
  • Colonel Maurice de Percin (1850-1916)
  • Général Christian Perez (général) (1849-)
  • Sous-lieutenant Auguste de Pérusse des Cars (1848-1871)
  • Colonel Armand Plocque (1849-1923)
  • Louis du Pré de Saint-Maur (1849-)
  • Chef de bataillon Emile Quarré de Verneuil (1849-1917)
  • Colonel René de Reviers de Mauny (1850-1940)
  • René de Reviers de Mauny (1850-?)
  • Sous-lieutenant Charles Robinet de Cléry (1850-1870), mort pour la France
  • Lieutenant-Colonel Saint-Ange Roze des Ordons (1848-1826)
  • Général Maurice Saisset-Schneider (1849-1921)
  • Lieutenant-colonel Albert Sanson de Sansal (1850-1936)
  • Chef d'escadrons Robert de Soubeyran (1848-1919)
  • Lieutenant Alexandre de Sparre (1848-1876)
  • Léonce de Tarragon (1848-1928)
  • Chef d'escadrons Pierre Marie Eugène de Terves (1849-)
  • René Etienne Triboudet de Mainbray (1850-1875)
  • Capitaine Roger de Vanssay (1849-1917)
  • Septime de Vanssay de Blavous (1848-1934), capitaine démissionnaire
  • Sous-lieutenant Olivier de Vassinhac d'Imécourt (+1870), mort pour la France
  • Général François Vidal de La Blache (1848-1917)
  • Colonel Gaston de Visdelou de Bonamour (1848-1905)
  • Paul Vonderscherr (1849-)
  • Emile Woirhayes (1849-1931)

1869-1870 (promotion du 14 août 1870) Modifier

1870-1879 Modifier

1870-1872 (promotion de la Revanche) Modifier

1872-1873 (promotion d'Alsace-Lorraine) Modifier

1872-1874 (promotion du Shah) Modifier

1873-1875 (promotion de l'Archiduc Albert) Modifier

  • Hubert Lyautey, Maréchal de France, résident général au Maroc en 1912

1874-1876 (promotion la Grande Promotion) Modifier

1875-1877 (promotion Dernière de Wagram) Modifier

1876-1878 (promotion de Plewna) Modifier

1877-1879 (promotion de Novi Bazar) Modifier

Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 62e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1839-1841) », promotion de Novi Bazar - La Saint-Cyrienne, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1878-1880 (promotion des Zoulous) Modifier

1879-1881 (promotion des Drapeaux) Modifier

1880-1889 Modifier

1880-1882 (promotion des Kroumirs) Modifier

1881-1883 (promotion d'Égypte) Modifier

66e Promotion de Saint-Cyr

« Ayant développé ses intérêts en Egypte, en particulier avec le canal de Suez et la dette extérieure de celle-ci s'accumulant, l'Angleterre défait le nationaliste Arabi Pacha, impose une occupation militaire (Alexandrie, Le Caire, la Basse Egypte) et borde le canal de Suez.
A partir de cette promotion et jusqu'à celle de Sainte-Odile et de Lafayette, apparaissent à travers les Saint-Cyriens morts pour la France, les pertes subies par notre pays au cours de la Grande Guerre. »

— Général Pierre Gourmen, Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire, éditions Lavauzelle, 2002

361 élèves nommés officiers dont 75 morts pour la France (21%)

Capitaine Maxime de BEAUMONT (1860-1934 Capitaine Marcel BEGOUËN (1862-1900 Lieutenant-colonel René BERNADOTTE (1860-1933 Capitaine Bertrand de BOUILLÉ du CHARIOL (1860-1917), Mort pour la France ; Chef de bataillon Ludovic du BESSEY de CONTENSON (1861-1939 Chef de bataillon Maurice BOULARD de GATELLIER (1861-1916 Mort au Champ d'Honneur Lieutenant de cavalerie Arthur Marie "Eugène" de BOURCIER de MONTUREUX (1861-1944 Chef d'escadrons François BOUTAN (1861-† Raoul BOUTHILLON de La SERVE, lieutenant d'infanterie démissionnaire Chef de bataillon Jean de BRÉDA (1860-1946 Gabriel de BRY d'ARCY (1860-1908, capitaine de cavalerie démissionnaire Capitaine Ernest de CAHOUËT (1860-1927 Lieutenant-colonel Arthur de CAZENOVE (1861-1914), Mort pour la France ; Capitaine Alfred CHABAILLE d'AUVIGNY (1861-1935

  • Capitaine Louis Costé de Bagneaux (1860-1930

Colonel d'infanterie Paul COUDEIN (1860-1915), Mort pour la France ; Général Gaspard de CUGNAC (1861-1956 Chef d'escadrons Guy de DAMPIERRE (1861-1934 Chef d'escadrons Gaston DARODES de TAILLY (1862-1928 - reçu major au concours d'entrée Albéric DAUPHIN de VERNA (1862-1940 Louis Antide DAVID de BEAUFORT, lieutenant d'infanterie démissionnaire en 1895 Général de Division Henri Jean DESCOINGS (1860-1930 Capitaine Henry DROZ des VILLARS (1860-1920 Chef d'escadrons territorial Antoine DUCROT (1862-1941 Auguste DUCROT (1862-1941 Colonel Guy ÉMÉ de MARCIEU (1861-1942 Lieutenant-colonel Jean d'ESTRESSE de LANZAC de LABORIE (1863-1914), Mort pour la France ; Capitaine Paul de GARNIER des HIÈRES (1862-1927 Général Fernand GUEYDON de DIVES (1860-1919 Mort pour la France Etienne HARLÉ d'OPHOVE (1861-1941 Chef de Bataillon Léonce HARSCOUËT de SAINT-GEORGE (1861-1937 Lieutenant Henry de HAUTECLOCQUE (1862-1914 Mort au Champ d'Honneur René HAYAUX du TILLY (1861-1930 Colonel Prudent HERVOUËT de La ROBRIE (1861-1933 Lieutenant-colonel Louis HUTTEAU d'ORIGNY (1860-1916 Mort au Champ d'Honneur Chef d'escadrons Jacques de JOYBERT (1859-1919 Geoffroy de LAMBILLY (1859-1928 Lieutenant-colonel Louis de LAROUZIÈRE (1861-1932 Georges de La VILLE-BAUGÉ (1860-1958 Chef de bataillon Charles Le CLERC de BUSSY (1862-1914), Mort pour la France ; Jules LEGOUBIN de VILLODON (1862-1916 Chef d'escadrons Jean de LIGNIÈRES (1860-1924 Henri de LIVRON (1861-1922 Lieutenant-colonel Prosper Etienne de LOUSTAL (-1920), Mort pour la France au Maroc Général Louis LOYZEAU de GRANDMAISON (1861-1915) Paul LYAUTEY de COLOMBE Lieutenant Gaston MABON de BEAULIEU (1861-1888 Lieutenant-colonel Joseph de MALGLAIVE (1862-1914), Mort pour la France ; Jean MANGIN d'OUINCE (1860-1939 Lieutenant-colonel Pierre des MAZIS (1862-1914), Mort pour la France ; Albert de MÉNONVILLE (1861-1944 Général Charles de MONTLUISANT (1863-1947 Capitaine Georges de MOUSTIER (1860-1951

Colonel Félix de PARDIEU (1861-1937 Capitaine Frédéric de PARSEVAL (1862-† Colonel Henri, baron PINOTEAU (1861-1934 Colonel René de PLACE (1862-1940 Colonel Joseph Charles du PLESSIX (1860-1917), Mort pour la France ; Colonel Jean POTIER de COURCY 1861-1944 Lieutenant-colonel Aimé de PUYBAUDET (1860-1933 Eugène Albert PUYOU de POUVOURVILLE (1861-† André de ROBIEN (1861-† Lieutenant-colonel Maxime RUFFIER d'EPENOUX (1862-1914 Mort au Champ d'Honneur Colonel Antoine de SAIZIEU1861-1942 Général Victor de SAINT-JUST d'AUYINGUES (1862-1933 Chef de bataillon Louis de SALLMARD (1861-1926 Capitaine Guillaume de Sauvan d'Aramon (1862-1945 Joseph de SAYVE Capitaine Jean de SELVE de SARRAN (1861-1914 Colonel Louis SIMON 1862-1923 Lieutenant-colonel Adrien de TARRAGON (1860-1937 Capitaine Georges de THIEULLOY (1861-1938 Général Charles de TOURNADRE (1860-1930 Général Amable TRUTAT (1862-1938 Général Georges TUPINIER (1862-1935 Commandant Marc d'USSEL (1860-1916), Mort pour la France ; Général Charles VARENARD de BILLY (1862-† Capitaine Raoul VAST-VIMEUX (1860-1897 René de VILLEMANDY de La MESNIÈRE (1860-1944 Général Georges WIMPFFEN (1862-

1882-1884 (promotion des Pavillons noirs) Modifier

1883-1885 (promotion de Madagascar) Modifier

1884-1886 (promotion de Fou Tchéou) Modifier

1885-1887 (promotion de l'Annam) Modifier

  • Maxime Weygand, chef des armées françaises en mai 1940
  • Commandant Georges Michon del Campo (1866-1914), chef de bataillon au 71e d'infanterie, mort pour la France au combat d'Arsimont-sur-Sambre le 21 août 1914, chevalier de la Légion d'honneur.

1886-1888 (promotion de Châlons) Modifier

  • Félix de Vial (1864-1949), général de brigade
  • Colonel René Louis (1867-1915), mort pour la France au 1er assaut de l'offensive de Champagne, le 25 septembre 1915, à la tête du 3e régiment de zouaves, cité deux fois à l'ordre de l'Armée, officier de la Légion d'honneur le 30 décembre 1914.

1887-1889 (promotion de Tombouctou) Modifier

72e Promotion de Saint-Cyr

« En 1888 le colonel Archinard conduit une opération contre Ahmadou, souverain du Soudan occidental entre les fleuves Sénégal et Niger, puis contre Samory, chef soudanais, qui luttait contre les Français depuis la prise de Bamako.
Capturé par Gouraud en 1895, Samory est exilé au Gabon. Ahmadou meurt au Nigéria en 1898 où il s'était réfugié en 1891. »

— Général Pierre Gourmen, Saint-Cyr, l'Ecole spéciale militaire, éditions Lavauzelle, 2002

460 élèves nommés officiers dont 107 morts pour la France (23%)

Capitaine Raoul d'ADHÉMAR 1867-1915 Mort pour la France Michel d'ALEXANDRY d'ORENGIANI 1866-1945 Félix d'ANDRÉ 1867-1946 Général de brigade Marc ANTOINE 1868-1947 Emile d'AUBARÈDE Général de brigade Stanislas BAILLE 1868-1929 Lieutenant-colonel d'AUZERS 1868-1938 Capitaine Jehan d'AVOUT 1867- Capitaine Henry de BARBEYRAC SAINT-MAURICE 1867-1914 Mort pour la France Jean de BELENET 1867-1951, Général de division Martian Paul Joseph de BERNARDY de SIGOYER 1867-1946 Louis de BOUILLÉ du CHARIOL 1867- Hilaire de BROISSIA 1866-† Edmond BUREAU 1867-† Lieutenant-colonel Benoît de CHABANNES 1866-1932 Capitaine René CHEVALLIER-CHANTEPIE 1866-1943 Lieutenant-colonel Lucien COCHON de LAPPARENT 1867-1954 Chef de bataillon Henri COLLIARD 1866-1914 Mort pour la France Chef d'escadrons François de COSSÉ-BRISSAC 1868-1944 Carl COSTA de SAINT-GENIX de BAUREGARD 1867-1915 Lieutenant-colonel Adrien Valentin Wenceslas DARDIGNAC 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur Lieutenant-colonel Pierre DELAPERCHE 1868-1916 Mort au Champ d'Honneur Général Félix DESTREMAU 1868-1945 Chef de bataillon Charles DIDIERJEAN 1868-1914 Mort pour la France Capitaine Gérard d'ESCLAIBES d'HUST 1867-1914 Mort au Champ d'Honneur Henry d'ETIGNY de SERILLY de CHAPELAINE 1869- Maurice DUROSOY 1869-† Lieutenant-colonel Emmanuel de FONTAINIEU 1869-1931 Général Fernand de FRANCE 1869-1960 Pierre de FRANCQUEVILLE d'ABANCOURT 1867-1948 Louis de GALEMBERT 1867-1941 Guy de GASTINES 1867-† Gabriel de GRIBEAUVAL 1867-1892 Chef de bataillon Louis d'HAUTEVILLE 1866-1916 Mort au Champ d'Honneur Lieutenant Robert d'HUMIÈRES 1868-1915 Mort pour la France Capitaine de réserve François d'HUMILLY de CHEVILLY 1867-1933 Lieutenant Xavier d'ISOARD de VAUVENARGUES 1868-1912 Général Gustave LACAPELLE 1869-1942 Joseph de La GORGUE de ROSNY 1866-1949 Chef de bataillon Alphonse de La POIX de FRÉMINVILLE 1867-1917 Mort pour la France Chef de Bataillon Guy de LASTEYRIE du SAILLANT 1868-1915 Mort au Champ d'Honneur Jacques de La TAILLE 1866-1946 Pierre de LAUBESPIN 1866-1955 Ernest LEGENDRE de LUÇAY 1867-† Général Paul de LESPINASSE de BOURNAZEL 1866-1961 Chef de bataillon Pierre de LESQUEN 1866-1914 Mort pour la France Commandant Xavier de MAISTRE 1866-1943 Général Paul MARGOT 1866-1947

  • Général de division Henri Mordacq (1868-1943), chef de cabinet à la guerre de 1917 à 1920; Algérie, Tonkin, Front Ouest, Rhénanie; trois blessures; grand-officier de la Légion d'honneur.

Lieutenant-colonel Jean de MARCILLY 1867-1914 Mort pour la France Chef d'escadrons Henri Laurent Alcide MARCQ de BLOND de SAINT-HILAIRE 1867-† Lieutenant-colonel Jehan de MARSAY 1868-1945 Pierre de MASCLARY Lieutenant-colonel Georges des MÉLOIZES 1867-1933 Jean du MESNIL de MARICOURT 1867-1890

  • Général de brigade Adolphe Messimy (1869-1935), ministre de la guerre (1911-1912 puis début 1914), Front Ouest; deux blessures; grand officier de la Légion d'honneur.

Capitaine Laurent René de MONTLOVIER ROYNAC Capitaine Robert de MOUCHERON 1867-1943 Chef de bataillon Guy d'OUTHOORN 1866-† Capitaine Bernard de PÉRIGNON 1868-1940 Capitaine Raoul de PIÉPAPE Lieutenant-colonel Antoine de PITRAY 1869-1943

Léon PLIQUE 1866-† Chef d'escadrons Hubert-Gaston de POMMERY 1867-1918 Mort pour la France Lieutenant-colonel François RAMOLINI de COLL'ALTO 1866-1957 Capitaine de cavalerie Paul Jules ROBILLOT 1868-+ Antoine de SAINT-HAOUEN 1866-1912 René de SAINT-LAON -1896 Général de division Ludovic SEROT ALMÉRAS LATOUR 1868-1954 Capitaine François de SONIS 1867-1942 Lieutenant-colonel Jean Joseph de TURENNE 1866-1915 Mort au Champ d'Honneur Colonel René de VAULCHIER 1868-1927 Capitaine Charles de VÉROT 1866-† L-colonelThéophile VICQ 1864-1943

1888-1890 (promotion du Grand Triomphe) Modifier

. Général Pierre des Vallières

1889-1891 (promotion du Dahomey) Modifier

1890-1899 Modifier

1890-1892 (promotion de Cronstadt) Modifier

1891-1893 (promotion du Soudan) Modifier

1892-1894 (promotion du Siam) Modifier

1893-1895 (promotion de Jeanne d'Arc) Modifier

Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 78e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1893-1895) », promotion de Jeanne d'Arc, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1894-1896 (promotion d'Alexandre III) Modifier

1895-1897 (promotion de Tananarive) Modifier

1896-1898 (promotion la Première des Grandes Manœuvres) Modifier

1897-1899 (promotion de Bourbaki) Modifier

« Cette promotion choisit son nom en l’honneur du général de division, commandant d'armée Charles Denis Bourbaki, grand-croix de la Légion d’honneur, commandant de la Garde impériale en 1870 puis commandant successivement de l’Armée du Nord et de l’Armée de l'Est ; vainqueur des Prussiens à Villersexel (1871), il est battu à Lisaine, ce qui l’a forcé à passer en Suisse avec son armée.
Le général de division, commandant d’armée Charles Bourbaki (1816-1897) appartient à la 17e promotion de l’Ecole spéciale militaire (1834-1836).
 »

— Général Jean Boÿ, La Saint-Cyrienne

575 élèves nommés officiers dont 172 morts pour la France (30 %)
  • Chef d'escadrons Jean d'Abzac (1878-1918), mort pour la France ;
  • Capitaine Louis Amyot d'Inville (1876-1915), mort au champ d'honneur ;
  • Capitaine Georges Archambeaud (1876-1914), mort pour la France ;
  • Général de division Charles Pierre Martial Ardant du Picq (1879-1940), mort au cours des opérations de mai-juin 1940 ;
  • François d'Aviau de Piolant (1876-1949) ;
  • Eugène Baffet (1876-1935) ;
  • Capitaine René Belin de Chantemèle (1877-1916), mort au champ d'honneur ;
  • Capitaine Etienne de Bellaigue de Bughas ;
  • Capitaine Robert Boas (1876-1915), mort pour la France des suites de blessures reçues à Saint-Pol ;
  • Capitaine Henri de Boisanger (1877-1914), mort pour la France ;
  • Capitaine Joseph de Boisdeffre (1876-1918), mort pour la France ;
  • Alain de Boisfleury (1875-1960) ;
  • Père Bernard du Boisrouvray (1877-1970) ;
  • André de Boissonneaux de Chevigny (1876-1954) ;
  • Lieutenant François de Broissia (1877-1930) ;
  • Chef d'escadrons Henri de Buisseret (1877-1929) ;
  • Capitaine Augustin de Cambourg (1877-1918), mort pour la France ;
  • Capitaine Henri Carpentier de Changy 1876-1915), mort pour la France ;
  • Capitaine René de Chauvenet (1876-1914), mort pour la France ;
  • Capitaine Guy de Chalvron (1877-1916), mort pour la France ;
  • Guy, marquis de Coligny-Chatillon (1876-1951) ;
  • Capitaine René Colmet Daâge (1876-1915), mort pour la France ;
  • Colonel Jean de Colombel (1876-1960) ;
  • Capitaine Guy Conte Roy de Puyfontaine (1877-1914), mort au champ d'honneur ;
  • Lieutenant-colonel Charles des Isnards (1874-1964) ;
  • Capitaine Charles Desjobert (1876-1914), mort pour la France ;
  • Capitaine Léonce Marie François de Dreüille (1876-1950) ;
  • Général de division Jean Duhesme (1878-1945) ;
  • Alexandre Etignard de La Faulotte (1876-1957) ;
  • Commandant Pierre de Fabre de Latude (1877-1974) ;
  • Xavier Fine (1876-1962) ;
  • Georges Emmanuel Marie Fleury (1877-1914), mort pour la France ;
  • Gaspard Fouache d'Halloy (1897-1931) ;
  • Colonel vicomte Guy de Froidefond des Farges (1876-1933) ;
  • Capitaine Georges de Gaulejac (1877-1915), mort pour la France ;
  • Capitaine Auguste Gauquelin des Pallières (1876-1914), mort pour la France ;
  • Antonin Gautier de Charnacé (1874-1924) ;
  • Colonel Louis Georgette du Buisson de La Boulaye (1877-1975) ;
  • Général de division Adolphe Guntz (1878-1938) ;
  • Commandant Louis d'Herbigny (1877-1967) ;
  • Capitaine Henry d'Hérouville (1877-1916), mort pour la France ;
  • Louis Heurtault de Lammerville (1877-1957) ;
  • Lieutenant Hervé Huon de Kermadec (1877-1951) ;
  • Chef de bataillon Pierre Husson de Sampigny (1876-1918), mort pour la France ;
  • Lieutenant Louis de Javel (1878-†), démissionnaire ;
  • Général Jean de La Baume (1878-1963) ;
  • Général Henri de Laclos (1878-1970) ;
  • Emmanuel de Lambert des Granges ;
  • Capitaine Mortimer de Lassence (1877-1917), mort au champ d'honneur ;
  • François de La Taille-Trétinville (1876-1940) ;
  • Pierre Le Bègue de Germiny (1876-) ;
  • René Le Brecq (1876-1952) ;
  • Chef de bataillon Marie Marcel Hervé Le Caron de Chocqueuse (1878-1942) ;
  • Général René de Lescazes (1877-1951) ;
  • Robert de Lestapis (1977-1954) ;
  • Général Jean Martin-Prevel (1879-1942) ;
  • Général Jean Tiburce de Mesmay (1879-1966) ;
  • Chef d'escadrons Christian Millon de La Verteville (1877-1953) ;
  • Capitaine Roger de Montjamont (1877-1914), mort pour la France ;
  • Colonel Lionel Paul Nadal (1877-1960) ;
  • Gaston Pleuvier de La Pontais (1876-1939) ;
  • François de Poulpiquet du Halgouët (1876-1956) ;
  • Lieutenant-colonel Edouard de Pradel de Lamaze (1878-1947) ;
  • Commandant Maurice des Prez de La Morlais ;
  • Chef d'escadrons Constant Rimoz de La Rochette (1876-1936) ;
  • Ferdinand du Rivau (1876-1954) ;
  • Général de division Eugène Rochard (1879-1959) ;
  • Geoffroi/Geoffroy de Rohan-Chabot (1878-1899), élève en 2e année ;
  • Capitaine Auguste Schürr (1877-†) ;
  • Eugène de Terrier-Santans (1878-†) ;
  • Capitaine Pierre Teyssonnière de Gramont (1876-1919), mort pour la France au Cameroun ;
  • Gustave Adolphe Thierry-Mieg (1879-1938), sous-lieutenant démissionnaire ;
  • Capitaine François de Torquat de La Coulerie (1878-1915), mort pour la France ;
  • Lieutenant-colonel Jean de Vanssay (1877-1946) ;
  • Joseph de Vassal-Montviel (1876-) ;
  • André Voisin (1877-1966) ;
  • Capitaine Marc-Pierre de Voyer d'Argenson (1877-1915), mort pour la France ;
  • Chef d'escadrons Adolphe de Waru (1876-1955) ;
  • Colonel André de Witasse (1876-1958) ;

1898-1900 (promotion Marchand) Modifier

  • Marius Daille, Général, (1878-1978), Il est connu pour être entré en Suisse avec le 45ème corps d'armée de Forteresse, en juin 1940, lors de la Bataille de France qui marque le début de l'invasion de la France par les troupes allemandes jusqu'à la signature de l'Armistice du 22 juin 1940. . Il est décoré de la Légion d'honneur : Chevalier (10/04/1915), Officier (16/06/1920), Commandeur (30/12/1938), Grand officier (01/09/1944). Croix de guerre 1914 – 1918 avec 4 palmes et 1 étoile de vermeil et 1 étoile d'argent. Croix de guerre 1939 – 1945 avec 1 palme. Médaille Interalliée de la Victoire. Médaille Commémorative de la Grande Guerre. Par la Belgique : Croix de guerre. Par l'Italie : Croix de guerre. Par la Pologne : Croix de guerre de 5e Classe décernée par le Général Wladyslaw Sikorski.

1899-1901 (promotion d'In Salah) Modifier

De 1900 à 1999 Modifier

1900-1909 Modifier

1900-1902 (promotion du Tchad) Modifier

1901-1903 (promotion du centenaire de la Légion d'honneur) Modifier

449 élèves nommés officiers dont 161 morts pour la France (36 %)

1902-1904 (promotion du Sud-Oranais) Modifier

La 87e promotion doit son nom à la « pacification » française de ce territoire algérien au cours des années 1900 à 1903 (combat d'El Moungar, occupation de la région d'Aïn-Sefra, ville située au pied des monts des Ksours dans l'Ouest algérien). Lyautey y avait son poste de commandement de 1903 à 1906. La pénétration française se poursuit et Béchar est occupée le 13 novembre 1903.

360 élèves nommés officiers dont 121 morts pour la France (34 %)

1903-1905 (promotion de La Tour-d'Auvergne) Modifier

1904-1906 (promotion du Centenaire d'Austerlitz) Modifier

1905-1907 (promotion de la Dernière du Vieux Bahut) Modifier

1906-1909 (promotion du Centenaire) Modifier

1907-1910 (promotion du Maroc) Modifier

1908-1911 (promotion de Mauritanie) Modifier

1909-1911 (promotion de Fès) Modifier

1910-1919 Modifier

1910-1913 (promotion de la Moskova) Modifier

1911-1914 (promotion des Marie-Louise) Modifier

1912-1914 (promotion de Montmirail) Modifier

1913-1914 (promotion de la Croix du Drapeau) Modifier

1914 (promotion de la Grande Revanche) Modifier

  • Gérard d'Amade (1895-1915), mort pour la France
  • Pierre de Baudus (1896-1915), mort pour la France
  • Paul Bertran de Baladran, soldat (1893-1914), mort pour la France
  • Paul Borgnis-Desbordes (1894-1915), mort pour la France
  • Edouard de Buyer (1896-1917), mort pour la France
  • Jacques Charreyon (1896-1916), mort pour la France
  • Pierre d'Estresse de Lanzac (1893-1916), mort pour la France
  • Guy Falcon de Longevialle (1893-1917), mort pour la France
  • Pierre de Fromont de Bouaille (1893-1916), mort pour la France
  • Jean de La FERRIÈRE (1896-1918), mort pour la France
  • Albin de Lagarrigue (1894-1915), mort pour la France
  • Alain de La Motte de La Motte-Rouge (895-1917), mort pour la France
  • Antoine de Meynard (1896-1915), mort pour la France
  • Jacques de Mirieu de Labarre (1896-1915), mort pour la France
  • Auguste de Mitry (1894-1915), mort pour la France
  • Henri Nouette d'Andrezel (1894-1915), mort pour la France
  • Jean Palluat du Besset (1894-1917), mort pour la France
  • Jean-Marie Panier des Touches (1895-1915), mort pour la France
  • Alexandre de Parseval (1896-1918), mort pour la France
  • René Perrot de Verny (1895-1915), mort pour la France
  • Henri de Reboul (1896-1915), mort pour la France
  • Yvan de Rodellec de Porzic 1893-1915), mort pour la France
  • Gérard Soret de Boisbrunet (1895-1917), mort pour la France
  • René de Talouët (1894-1915), mort pour la France
  • Gabriel de Touchet (1894-1915), mort pour la France
  • Abel Vallaud (1893-1944), mort pour la France
  • Georges de Vallois (1894-1915), mort pour la France
  • Jacques Varrenguien de Villepin (1893-1915), mort pour la France
  • Guy de Villardi de Montlaur (1895-1915), mort pour la France

1916-1917 (promotion des Drapeaux et de l'Amitié américaine) Modifier

1917-1918 (promotion de Sainte Odile) Modifier

1917-1918 (promotion La Fayette) Modifier

  • Henri de Bournazel (1898-1933) dit l'Homme rouge
  • Général Robert Didelot (1899-1991)
  • Général Édouard Renaudeau d'Arc (1899-1867), beau-père de Michel Déon
  • René d'Arnaud de Vitrolles (1899-1996), général d'aviation, maire de Vitrolles

1918-1920 (promotion de la Victoire) Modifier

1919-1920 (promotion des Croix de Guerre 1914-1918) Modifier

  • Générl Paul Gagneron (1896-1980), commandeur de la Légion 'honneur
  • Pierre Héron de Villefosse (1897-1994)
  • Général Bertrand Lajouanie (1897-1975),
  • Guy de Royère (1895-1953), croix de guerre 14-18

1920-1929 Modifier

1920-1922 (promotion de la Devise du Drapeau) Modifier

  • Henri Philippe Piétri,(1901-1925), lieutenant au 19° RTA. Mort pour la France le 03/05/1925 dans les combats d'Aoudour (Maroc), chevalier de la Légion d'honneur

1921-1923 (promotion du Souvenir) Modifier

1922-1924 (promotion de Metz et Strasbourg) Modifier

1923-1925 (promotion du Chevalier Bayard) Modifier

Voir aussi 
[PDF]« Historique de la 110e promotion de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1923-1925) », promotion du Chevalier Bayard, sur www.saint-cyr.org, Association des anciens élèves de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr - La Saint-Cyrienne (consulté le 18 août 2011) ;

1924-1926 (promotion du Rif) Modifier

1925-1927 (promotion du Maroc et Syrie) Modifier

PAILLOLE Paul : Pupille de la nation, il fait des études secondaires au lycée Thiers de Marseille, avant de s'engager le 1er octobre 1925. Saint-Cyrien de la Promotion « Maroc et Syrie » (1925-1927), il est affecté avec le grade de sous-lieutenant au 17e régiment de tirailleurs algériens en octobre 1927 puis au 21e RTA le 1er janvier 1929. Promu lieutenant le 1er octobre 1929, il est admis à l'école des officiers de gendarmerie de Versailles le 7 octobre 1930, avant d'être affecté comme stagiaire au 7e régiment de chasseurs, le 1er avril 1931.

Le 21 novembre 1935, il rejoint l'administration centrale de la guerre, où il sert dans les Services spéciaux et obtient le grade de capitaine le 25 juin 1936. Le 3 octobre 1939, il est versé au 5e bureau de l'état-major de l'armée.

LACHEROY Charles : (1906-200x) : Élevé par son grand-père paternel, ancien combattant de 1870, Charles Lacheroy entre à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1925, après des études au Prytanée national militaire et sort en 1927, parmi les vingt premiers de la promotion Maroc-Syrie. Il choisit l'infanterie coloniale comme régiment d'attache, où il exerce ses compétences de sous-lieutenant dans la 3e compagnie méhariste du Levant, à Lattaquié « Latakieh » en Syrie jusqu'en 1935. Le 13 mai 1958 il est nommé directeur des services de l'information et de l'action psychologique à Alger (Algérie). Charles Lacheroy démissionne et quitte l'Armée, il prépare et organise un coup d'État sur Paris contre le président Charles de Gaulle, ce qui le conduira dans la clandestinité et en exil pendant sept ans auprès d'Antoine Argoud, Pierre Lagaillarde et Joseph Ortiz pour un commandement de l'OAS en Algérie et en métropole.

FAURE Jacques : Né le 2 mars 1904 à BORDEAUX. Général de Division, Commandant la 27ème Division d'Infanterie Alpine à Tizi-Ouzou en Kabylie, jusqu'en février 1960.

Solidaire de la rébellion pour l'Algérie Française en avril 1961, est arrêté et condamné à 10 ans de détention. Détenu à Paris, puis Tulle jusqu'au 1er avril 1966. Libéré en 1966, il est réintégré dans son grade de Général de Division en 1974, et réadmis dans le Cadre de Réserve des Officiers Généraux en 1982.

HORNUS Charles (1906-1944)

1926-1928 (promotion du Sous-Lieutenant Pol Lapeyre) Modifier

  • Colonel Gabriel Raymond Bernard (1905-1998), campagnes de France - Afrique - Italie - Allemagne - Indochine, officier de la Légion d'honneur par décret du 29 décembre 1959 signé par le général Charles de Gaulle, croix de guerre 39/45 avec deux citations.

1927-1929 (promotion du Maréchal Galliéni) Modifier

1928-1930 (promotion du Maréchal Foch) Modifier

° Jacques BRETAGNE ( 1907-1944 ), capitaine au 3e Régiment de Spahis Marocains, mort pour la France, chevalier de la Légion d'Honneur, Croix de guerre 1939-1945.

1929-1931 (promotion Mangin) Modifier

1930-1939 Modifier

1930-1932 (promotion Joffre) Modifier

1931-1933 (promotion du Tafilalet) Modifier

1932-1934 (promotion de Bournazel) Modifier

1933-1935 (promotion du Roi Albert Ier) Modifier

1934-1936 (promotion du Roi Alexandre Ier Page d'aide sur l'homonymie) Modifier

  • Gabriel de Galbert (1912-2001), général d'Armée, grand-croix de la Légion d'honneur, gouverneur des Invalides
  • Jean de Pradel de Lamaze (1912-1983), colonel, officier de la Légion d'honneur, croix de Guerre 1939-1945, croix de la Valeur militaire, chef de corps du 29e régiment de dragons en Algérie
  • Liao Yaoxiang (1906–1968), lieutenant général, armée nationale révolutionnaire chinoise.

1935-1937 (promotion du Maréchal Lyautey) Modifier

  • Tom Morel, compagnon de la Libération
  • Léon Zonzon, 21e RTA, mort pour la France le 18 juin 1940.

1936-1938 (promotion du Soldat inconnu) Modifier

1937-1939 (promotion Marne et Verdun) Modifier

(dernière promotion à faire toute sa scolarité à Saint-Cyr-l'École)

1938-1939 (promotion de la Plus Grande France) Modifier

1939-1940 (promotion de l'Amitié franco-britannique) Modifier

  • Jean-Claude Delafon (1918-2011), colonel, combattant 1939-1945, ancien P.D.G. de Rank Xerox France et de l'Institut dee développement économique de Bourgogne; Président et administrateur de diverses associations et sociétés.

1940-1942 (promotion Maréchal Pétain) Modifier

1950-1959 Modifier

1956 Modifier

1960-1969 Modifier

1968-1970 (promotion Souvenir de Napoléon) Modifier

Promotion inconnue Modifier

Notes et références Modifier

  1. « gw4.geneanet.org », Général Eugène d'ASTORG (consulté le 11 juillet 2011)
  2. Prosper Jean Levot, Biographie bretonne : recueil de notices sur tous les Bretons qui se sont fait un nom soit par leurs vertus ou leurs crimes, soit dans les arts, dans les sciences, dans les lettres, dans la magistrature, dans la politique, dans la guerre, etc., depuis le commencement de l'ère chrétienne jusqu'à nos jours, vol. 2, Cauderan, 1857 [lire en ligne], p. Marbeuf (Louis-Charles-René, comte de) 
  3. « Marbeuf (Laurent baron de) », sur empire.histofig.com (consulté le 19 novembre 2011)
  4. Jean-Pierre BIBET, « SALLES (de) (Charles) Général de division Gendre Mal Valée », sur lesapn.forumactif.fr (consulté le 22 mai 2011)
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3 et 5,4 Saint-Cyrienne Historiques, p. 12e promotion.
  6. Côte S.H.A.T. : 7 Yd 1 552 et 8 Yd 3 675 (vide).
  7. {{base Léonore|LH/2206/34}
  8. Fils aîné de César Waldner de Freundstein (8 septembre 1792 - Strasbourg8 octobre 1865 - Belfort), capitaine de grenadiers de la Garde impériale, officier de la Légion d'honneur, receveur Page d'aide sur l'homonymie particulier des Finances à Belfort, associé de « Koechlin, Favre, Waldner, Filatures et Tissages » à Massevaux, marié en 1823 et Amélie Koechlin (1801-1895) et petit-fils de Godefroy Waldner de Freundstein (1757-1818), conseiller général et député du Haut-Rhin (1811-1814).
  9. « Notice no LH/210/65 », base Léonore, ministère français de la Culture
  10. « Notice no LH/1743/42 », base Léonore, ministère français de la Culture
  11. Côte S.H.A.T. : 10 Yd 1 316
  12. « Notice no 19800035/235/31140 », base Léonore, ministère français de la Culture
  13. « Septime de MANDELL d'ÉCOSSE », sur gw4.geneanet.org (consulté le 12 novembre 2011). Il est l'auteur d'un Historique du 14e régiment de hussards, impr. de Lafolye, 1er mars 1900, 54 p. [lire en ligne] 
  14. « Georges Marie Filiol de Raimond », sur roglo.eu (consulté le 3 janvier 2012)
  15. Courte biographie en anglais
  16. « Patrice Jollan de Clerville », sur roglo.eu (consulté le 3 janvier 2012)
  17. cf. article

Voir aussi Modifier

Nuvola apps kpager.svg

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard