FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forget.
Julie Madeleine Sophie Forget
Titre 1re Baronne Dannery et de l'Empire
(8 avril 18135 juin 1851)
Autres fonctions Gouvernante des princesses d'Espagne
Surintendante de la Maison de la Légion d'honneur de Saint-Denis
(1837-1851)
Biographie
Origine Royaume de France Royaume de France
Naissance 21 novembre 1772
Paris
Décès 5 juin 1851 (à 78 ans)
Maison de Saint-Denis
Père Germain Toussaint Frégot
Mère Anne Françoise Huillette
Conjoint Jean Baptiste Thomas Dannery
Enfants Jean Germain Samuel Adams (1795-1837)

Blason à dessiner.svg

Julie Madeleine Sophie Frégot (alias Forget ou Forget de Saint-Germain) (21 novembre 1772 - Paris5 juin 1851 - Saint-Denis), baronne Dannery, est une éducatrice et administratrice française du XIXe siècle.

Biographie Modifier

Fille de Germain-Toussaint Frégot, écuyer, gouverneur pour le roi de la ville de Châtelet, Julie Madeleine Sophie Forget épousa Jean Baptiste Thomas Dannery (1744-1806), avocat.

Fichier:Jean Baptiste Thomas Dannery (1744-1806).jpg

Elle le suivera au gré de ses mutations : consul à Malaga (1787-1792), la première République française (Convention nationale) l'envoye comme consul à Boston (Massachusetts, 1792). Commissaire des relations commerciales à Barcelone (1799), il termine sa carrière comme consul général à Lisbonne (1802). Il meurt le 19 août 1806 à Bruyères-le-Chatel.

De son mariage avec Jean Baptiste Thomas Dannery 1744-1806, elle avait eu Jean Germain Samuel Adam[1] (31 mars 1795 - Boston ✝ 14 juillet 1837 - Paris), 2e baron Dannery, consul général de France à Boston, officier de la Légion d'honneur[2].

La veuve Dannery fut nommé gouvernante des princesses d'Espagne (les infantes Zénaïde et Charlotte), filles du roi Joseph.

Elle fut l'une des rares baronnes de l'Empire nommées par Napoléon Ier. Son titre de baronne fut « confirmé et autorisé en sa faveur », par le gouvernement de la Restauration, avec transmission du titre de baron héréditaire à son fils par lettres patentes du 10 mai 1817 portant règlement d'armoiries.

Maison d'Education de la Legion d'Honneur.jpg

Le portail de l'Abbaye de Saint-Denis, devenue Maison d'éducation de la Légion d'honneur.

Sous la monarchie de Juillet (1837), la baronne Dannery fut appelée à succéder à la comtesse de La Croix dans ses fonctions de surintendante de la Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis.

La baronne Dannery fut surintendante de la maison du 12 décembre 1837 au 4 juin 1851 : elle y a laissé le souvenir d'une femme « grande, glaciale et veuve d'un consul de France à Rio de Janeiro[3]. »

« Mme Dannery est fort heureuse ; il me parait qu'elle ne déplait point à leurs majestés. Elle a des manières simple, nobles et réservées, qui me paraissent excellentes pour sa place. »

— Lettres de Monsieur à Madame Roederer.

En mai 1851, Madame la baronne Dannery s'éteignit au sein de l'accomplissement de ses fonctions honorables, première surintendante que la mort fût venue atteindre dans la Maison. Ses restes furent déposés dans le cimetière Riant placé dans l'intérieur du parc, près du tertre sous lequel reposait déjà sa petite fille et en même temps son élève, Amélie Dannery, moissonnée à 17 ans et « ravie à son affection par la mort la plus angélique[4] ».

On a de la baronne Dannery :

  • Cours de leçons religieuses, morales et historiques, adressé aux enfants du XIXe siècle, Éd. Boiste-Jahier ;
  • Cours de leçons religieuses, morales et historiques, dédié aux élèves de la Maison royale d'éducation, Éd. Perrise.

Titres Modifier

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
Orn ext baronne de l'Empire.svg
Blason à dessiner.svg
Armes de la baronne Dannery et de l'Empire

D'azur, au chevron brisé d'or accompagné de trois étoiles, une [deux[7]] en chef et une en pointe du même : sur le tout de gueules, au portique ouvert d'argent qui est le signe distinctif des baronnes attachées aux maisons des princes de notre famille, avec les ornements extérieurs déterminés par nous, consistant en deux palmes d'argent nouées au bas de l'écu par un ruban de gueules.[5]

French heraldic crowns - Baron.svg
Blason à dessiner.svg
Titre de baronne confirmé et autorisé en sa faveur, avec transmission du titre de baron héréditaire à son fils par lettres patentes du 10 mai 1817 portant règlement d'armoiries :

D'azur au chevron brisé d'or accompagné de 3 étoiles du même 2 et 1.[3]

Annexes Modifier

BibliographieModifier

Notes et références Modifier

  1. Jean Germain Samuel Adam (31 mars 1795 - Boston ✝ 14 juillet 1837 - Paris), 2e baron Dannery, consul général de France à Boston, officier de la Légion d'honneur, marié avec Marie Alexandrine Durant de Saint-André (1810-1881), dont :
    • André (19 août 1831 - Philaldelphie (USA) ✝ 4 février 1887 - manoir de Carnoët, Quimperlé), 3e baron Dannery, consul général de France à Santiago du Chili, chevalier de la Légion d'honneur, marié, le 14 juillet 1855 à Paris, avec Anne Marie Blanche du Suau de La Croix (1832-1908), dont postérité ;
    • Amélie (1832 ✝ vers 1849 - Maison dde la Légion d'honneur de Saint-Denis, inhumée en la Maison de Saint-Denis), élève de la Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis ;
    • Charlotte Alexandrine (1834 ✝ 5 mai 1886 - Paris), mariée en juin 1859 à Paris, avec Raymond Durant (1818-1887), baron de Mareuil, enseigne de vaisseau ;
    • Alexandre Samuel (5 janvier 1838 - Liverpool, Angleterre, à bord de l'Elizabeth Malker ✝ 25 novembre 1908 - Paris), magistrat, marié avec Marie Habert-Desrousseaux (1853-1938).
  2. « Notice no LH/656/34 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. 3,0 et 3,1 « Chronique familiale », FORGET Julie Madeleine Sophie - Baronne DANNERY, sur gw2.geneanet.org (consulté le 2 août 2011)
  4. Jules de Varaville, Histoire de l'Abbaye de Saint-Denis, et des maisons de la Légion d'honneur, Société française d'imprimerie et de libraire, 1903, Modèle:Société française d'imprimerie et de librairee éd., 292 p. [lire en ligne] 
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 « BB/29/974 pages 276-277. », Titre de baronne accordé à Julie, Magdeleine, Joséphine Forget, veuve du sieur Dannery, par décret du 19 mars 1813. Saint-Cloud (8 avril 1810)., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)
  6. Henri Gourdon de Genouillac et Léonce Hallez-Claparède, Dictionnaire des anoblissements : contenant l'indication des anoblissements, maintenues de noblesse, concessions, collations de titres, etc: accordés par les rois de France, avec les dates d'enregistrement, 1270-1790, Bachelin-Deflorenne, 1869, 252 p. [lire en ligne] 
  7. « BB/29/1080 page 2. », Madame la baronne Dannery. Renouvellement., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)

Voir aussi Modifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard