FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Auguste de Berthois.
Joseph Constant Amédée Conrad Berthois
Fonctions
Parlementaire français
Député à la Chambre (Monarchie de Juillet)
28 octobre 183031 mai 1831
Gouvernement Flag of France Royaume de France
Groupe politique Centre gauche
Biographie
Date de naissance 31 août 1775
Piré
Date de décès 18 avril 1832 (à 56 ans)
Paris
Résidence Ille-et-Vilaine

Joseph Constant Amédée Conrad, chevalier Berthois (° 31 août 1775 - Piré18 avril 1832 - Paris), est un militaire et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

Joseph Constant Amédée Conrad était le fils de Pierre-François Berthois[1] (1737-1792), sieur de La Rousselière, colonel du génie, chevalier de Saint-Louis.

Il entra dans l'arme du génie, servit le Premier Empire, et devint aide de camp de l'Empereur[2] qui le créa chevalier le 3 juillet 1813.

Retraité comme chef de bataillon, le 30 janvier 1822, il fut sous-préfet après les journées de Juillet, et entra à la Chambre des députés le 28 octobre 1830 : il avait été le candidat du gouvernement au collège de département d'Ille-et-Vilaine.

Mais il ne tarda pas à se séparer de la majorité Page d'aide sur l'homonymie ministérielle ; il vota : le 22 octobre 1831, contre l'ordre du jour Ganneron, approuvant les explications des ministres sur la situation extérieure ; contre les ordonnances du 30 novembre 1831 relatives à la nomination de 36 pairs à la fois, et protesta aussi contre la dénomination inconstitutionnelle de « sujets Page d'aide sur l'homonymie » en janvier 1832.

Mort le 18 avril suivant, il fut remplacé à la Chambre par son frère cadet, le général-baron Auguste de Berthois.

Titre Modifier

Distinctions Modifier

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
100px Armes des Berthois de La Rousselière

D'argent, au lion de gueules, couronné du même, au chef d'azur, ch. d'un croissant d'or.[3]

Orn ext chevalier de l'Empire CLH
Blason Joseph Constant Amédée Conrad Berthois
Armes du chevalier Berthois et de l'Empire

Parti, au premier d'argent au lion rampant de gueules, au deuxième d'azur au croissant d'or surmonté d'une étoile du même : sur le tout de gueules occupant le tiers de l'écu et chargé du signe des chevaliers légionnaires.[4]

Notes et références Modifier

  1. Victime d'une exécution populaire lilloise qui le pendit à un réverbère, en 1792, sous prétexte de trahison
  2. 2,0 et 2,1 « Notice no LH/212/16 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (I & II), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887 [lire en ligne] 
  4. 4,0 et 4,1 « BB/29/972 page 472. », Titre de chevalier accordé à Joseph, Constant, Amédée, Conrad Berthois, à la suite du décret du 22 juin 1811 le nommant membre de la Légion d'honneur. Paris (3 janvier 1813)., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Bibliographie Modifier

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard