FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laville (homonymie) et Villastellone.
Joseph Alexandre Félix
de Laville
Origine Flag of Piedmont Piémont
Savoie flag États de Savoie
Allégeance Flag of the Kingdom of Sardinia Royaume de Sardaigne
Flag of France République française
Flag of France Empire français
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 17901814
Conflits Guerres napoléoniennes
Distinctions Légion d'honneur
(Officier)
Ordre de Saint-Louis
(Chevalier)
Famille Fils de Hercule-Ferdinand, comte Lavilla de Villestelloni

Joseph Alexandre Félix Marie, baron, puis comte de Laville (né le 10 février 1774 à Turin, où il meurt à une date inconnue), est un militaire piémontais des XVIIIe et XIXe siècles.

BiographieModifier

Joseph Alexandre Félix Marie de Laville naquit le 10 février 1774 à Turin (« ci-devant » département du Pô).

Cadet dans le régiment du roi de Sardaigne le 10 septembre 1790, il passa cornette surnuméraire dans Savoie-cavalerie le 11 mars 1791, fit les campagnes de 1792 à l'an IV inclusivement sous les ordres du duc d'Aoste[réf. à confirmer][1], et des généraux piémontais Dewins et Colli, contre la République française, et fut nommé cornette titulaire le 15 mars 1794.

Entré avec les troupes piémontaises au service de la France lors de la conquête du pays en l'an V, Lavilla fut nommé lieutenant le Année invalide (an VI), et combattit la même année contre les insurgés des vallées.

Employé en Italie pendant les ans VII, VIII et IX, il fut blessé à l'affaire de Vérone et nommé capitaine sur le champ de bataille, entra dans les dragons piémontais à l'organisalion des troupes du roi de Sardaigne le Année invalide (an VII), et obtint à la réorganisation du Année invalide (an VIII) le grade de chef d'escadron dans le 1er régiment de hussards piémontais (26e régiment de chasseurs à cheval le Année invalide (an XI)).

Démissionnaire à cette époque pour cause de mécontentement, il fut réintégré le 22 nivôse de la même année et nommé par le même arrêté aide-de-camp du général de division Colli.

Il partit pour la Corse avec son général el fut compris comme légionnaire dans la promotion du Année invalide (an XII), revint sur le continent en 1806, et se rendit en Dalmatie en qualité d'adjoint à l'état-major au mois de juin de la même année.

Officier de l'Ordre le 11 octobre 1812, il resta en Italie jusqu'à la paix en 1814. Il vécut depuis à Turinhabile Turin.

État de service Modifier

Dictinctions Modifier

Armoiries Modifier

Figure Blasonnement
Blason à dessiner Armes des Laville de Villa-Stellone


Selon Jean-Baptiste Rietstap 
Coupé: au 1, d'azur, à un cygne d'argent; au 2, parti: a. d'or à la croix de gueules; b. de gueules à trois bandes d'or et au chef d'azur ch. de trois étoiles d'argent.[3]
Ou

Écartelé: aux 1 et 4, d'azur, à un cygne nageant d'argent; au 2, d'or, à la croix de gueules; au 3, d'argent, à la croix de sable, cantonnée de quatre losanges du même.[3]
On trouve aussi 
Bandé d'or et de gueules ; au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or rangées en fasce.[4]

Notes et références Modifier

  1. A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion d'honneur, biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre [détail des éditions] (notice BNF no FRBNF372738769) 
  2. « Notice no LH/1508/10 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. 3,0 et 3,1 Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (I & II), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887 [lire en ligne] 
  4. Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, 1894 [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)] 

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Bibliographie Modifier

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Document utilisé pour la rédaction de l’articleE-M.,  « Lavilla (Joseph Alexandre Félix Marie, comte de) », A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion d'honneur, biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, vol. V [détail des éditions] (notice BNF no FRBNF372738769) [lire en ligne], p. 571   ;
Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.