FANDOM


Henri-Louis de Chastellux
Titre 9e Comte de Chastellux
15e Vicomte d'Avallon
(18541863)
Autre titre 1er Duc de Rauzan-Duras
1er Marquis de Duras-Chastellux
Prédécesseur César Laurent de Chastellux
Successeur Henri-Paul-César de Chastellux
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur
Autres fonctions Député de Saône-et-Loire
Biographie
Dynastie Maison de Beauvoir-Chastellux
Origine Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France
Naissance 28 février 1786
Versailles
Décès 3 mars 1863 (à 77 ans)
Paris VIIIe
Père Henri, 7e comte de Chastellux
Mère Angélique Victoire de Durfort-Civrac

Blason fam fr de Beauvoir-Chastellux (de Duras-Chastellux)

Henri-Louis de Chastellux (Versailles, 28 février 1786Paris VIIIe, 3 mars 1863), est un aristocrate et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie Modifier

À l'occasion de son mariage avec Clara de Durfort (1799-1863), fille cadette d'Amédée-Bretagne-Malo de Durfort, Louis XVIII conféra à Henri-Louis de Chastellux le 15 août 1819 le titre héréditaire de marquis de Duras-Chastellux[1], et le jour-même du mariage (31 août), les honneurs du Louvre et le titre d'attente et personnel de « duc de Rauzan-Duras » par brevet du roi car il devait succéder à la pairie de son beau-père[2],[n 1].

Ainsi, l'ordonnance royale du 21 décembre 1825[3] déclare Henri-Louis de Chastellux héritier des rang, titre et dignité d'Amédée-Bretagne-Malo de Durfort[4], avec transmission[3] de titre de duc de Duras, sous le nom de duc de Rauzan[4].

Le duché-pairie ne put passer dans la maison de Beauvoir-Chastellux, le duc de Duras étant mort en 1838 sans que toutes les formalités aient été accomplient (il manquaient alors les lettres patentes obligatoires, l'ordonnance royale d'autorisation de transmission de 1825 étant insuffisante[2].

Troisième secrétaire d'ambassade à Rome (1814)[5], M. de Chastellux avait été nommé, en avril 1817, secrétaire de la légation française à Berlin[6]. En 1822, il accompagna le duc Mathieu de Montmorency dans son ambassade à Vienne[6].

Henri-Louis de Chastellux
Fonctions
3e Secrétaire d'ambassade
à Rome (Flag of the Papal States (1808-1870) États pontificaux)
19 juin 181419 juin 1816[5]
1er Secrétaire de légation
à Berlin (Flag of the Kingdom of Prussia (1803-1892) Royaume de Prusse)
19 juin 18161er octobre 1819[5]
1er Secrétaire de légation
à Vienne (Flag of the Habsburg Monarchy Empire d’Autriche)
1822 – ?
Député de Saône-et-Loire à la Chambre des députés
29 juillet 183031 mai 1831
Élection 3 juillet 1830
Législature Ire législature
Coalition Majorité ministérielle
Biographie
Nationalité Flag of France Française
Profession Diplomate
Liste des députés de Saône-et-Loire

Propriétaire à Paris et d'opinions royalistes[7], il fut élu, le 3 juillet 1830, député de Saône-et-Loire, au grand collège, par 184 voix (352 votants): il prêta serment à Louis-Philippe Ier et siégea obscurément à la Chambre jusqu'aux élections de 1831[7].

Son frère, César Laurent de Chastellux (1780-1854), sans postérité masculine, il lui succéda dans ses titres de 9e comte de Chastellux et 15e vicomte d'Avallon[4].

Ascendance & postérité Modifier

Henri-Louis de Chastellux était le fils cadet de Henri-Georges-César, 7e comte de Chastellux et d'Angélique Victoire de Durfort-Civrac, fille de Jacques Aimeric Joseph de Durfort, marquis de Civrac (1716-1787), duc de Civrac. Il avait pour frères et sœurs :

  1. Une sœur (Versailles, 11 février 1774 - Versailles, 4 avril 1778) ;
  2. Emeric (Versailles, 14 janvier 1775 - Versailles, 8 février 1777) ;
  3. Anne (Versailles, 26 février 1776 - Versailles, 8 août 1777) ;
  4. Agathe (Versailles, 3 janvier 1778 - Meudon, 10 avril 1779) ;
  5. Louise Pauline (1781 - 4 mai 1857), mariée, le 21 août 1814, avec Joseph Élisabeth Roger de Damas d'Antigny (1765-1823), comte de Damas, lieutenant-général et député de la Côte-d'Or et de la Haute-Marne, dont postérité ;
  6. Gabrielle Joséphine (Versailles, 11 février 1783 - Paris Ier, 14 août 1820), mariée, le 24 mai 1817, avec Jean-Baptiste de Percin de Montgaillard (1767-1846), marquis de La Valette, sans postérité ;
  7. César Laurent de Chastellux (1780-1854), sans postérité masculine, il lui succéda dans ses titres de 8e comte de Chastellux et 14e vicomte d'Avallon, marié, en 1809, avec Adélaïde Louise Zéphirine de Damas d'Antigny (Paris, 5 octobre 1784 - Château de Commarin (Commarin, Côte-d'Or), 22 décembre 1838), fille de Charles César de Damas d'Antigny (1758-1829), duc de Damas, et d'Aglaé Andrault de Langeron (1759-1827), veuve de Charles Elzéar François de Vogüé (1781-1807), dont trois filles ;
  8. Victoire Georgine (Meudon, 19 octobre 1790 - Harfleur, 24 septembre 1871), mariée, le 21 novembre 1813 à Paris Xe, avec Charles Angélique François Huchet de La Bédoyère (1786-1815), dont postérité.

Décorations Modifier

Rubans des décorations
Legion Honneur Commandeur ribbon
Flag of the Kingdom of France (1814-1830) Royaume de France :

Armoiries Modifier

Image Armoiries de la Maison de Beauvoir-Chastellux
Blason fam fr de Beauvoir-Chastellux Maison de Beauvoir-Chastellux

D'azur, à la bande d'or, acc. de sept billettes du même, trois de chaque côté de la bande et une au canton senestre du chef[8],[9],[3].

French heraldic crowns - duc v2
Blason fam fr de Beauvoir-Chastellux (de Duras-Chastellux)
Armes des ducs de Rauzan-Duras (« Chastellux de Duras-Chastellux[8] »)

Écartelé : aux 1 et 4, d'azur, à la bande d'or, acc. de sept billettes du même, 3 de chaque côté de la bande et la septième au canton senestre du chef de Chastellux ; aux 2 et 3 de Duras (contre-écartelé : a) et d) d'argent, à la bande d'azur (Maison de Durfort), b) et c) de gueules, au lion d'argent (de Lomagne)).[8],[3]

  • Supports : deux lions ou deux lions tenant chacun une lance portant : À son plaisir[8].
  • Devise : Montréal à sire de Chastellux[8].

Notes et références Modifier

  1. Le double ou minute de ce brevet se trouve aux Archives nationales (France), cartons de la Maison du Roi (Réf. O³, n°66), en date du 31 août 1819, signé Louis, contresigné Le marquis Dessolles.
  1. 1,0 et 1,1 Château de Chastellux 2011, p. Histoire.
  2. 2,0 et 2,1 Pinoteau 1983, p. 41.
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Velde 2005, p. Lay peers.
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Roglo 2012.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 « Notice no LH/501/77 », base Léonore, ministère français de la Culture.
  6. 6,0 et 6,1 Courcelles 1826, p. 143.
  7. 7,0 et 7,1 Robert & Cougny 1891, p. 94.
  8. 8,0, 8,1, 8,2, 8,3 et 8,4 Rietstap 1884.
  9. Courcelles 1826, p. 145.

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Bibliographie Modifier

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.


Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard