FANDOM


Gustave Chaix d'Est-Ange
Fonctions
Drapeau français Empire français
Conseiller général du canton de Pellegrue
18641871
Député de la 5e circonscription de la Gironde
18694 septembre 1870
Élection 24 mai 1869
Législature IVe législature
Drapeau français République française
Conseiller général du canton de Pellegrue
18741880
Biographie
Nom de naissance Gustave Gaspard Chaix d'Est-Ange
Date de naissance 9 juillet 1832
Lieu de naissance Saint-Mandé (Seine)
Drapeau français Royaume de France
Date de décès 22 mai 1887 (à 54 ans)
Lieu de décès Paris XVIIe
Drapeau français République française
Parti politique Centre droit
Profession Avocat au barreau de Paris
Résidence Château de Lascombe (Médoc)

Gustave Gaspard Chaix d'Est-Ange (9 juillet 1832 - Saint-Mandé (Seine) † 22 mai 1887 - Paris XVIIe) est un avocat et homme politique français du XIXe siècle.

Biographie Modifier

Fils de Gustave Louis Chaix d'Est-Ange, suivit la même carrière que son père et s'inscrivit au barreau de Paris, mais sans s'y faire brillamment remarquer. Avocat de la maison de l'Empereur, de plusieurs ministères et de la Société des artistes français, il est d'ailleurs l'un des défenseurs de Flaubert, poursuivi pour Madame Bovary et contribue au succès de son client. Il est moins heureux lors du procès de Baudelaire à propos des Fleurs du Mal[1].

Son mariage avec Mlle Sipière (1852) le fixa la plus grande partie de l'année dans la Gironde, où il devint conseiller général pour le canton de Pellegrue (1864-1871 et 1874-1880). Le 24 mai 1869, la 5e circonscription de la Gironde l'élut[2], comme candidat officiel du gouvernement impérial, député au Corps législatif : il l'emporta, sur le duc Decazes[3].

Député peu actif, il est cependant nommé chevalier de la Légion d'honneur le 22 novembre 1869[4]. Son vote fut acquis, jusqu'au « 4 Septembre », à toutes les propositions gouvernementales, notamment à la déclaration de guerre à la Prusse (suite à la dépêche d'Ems). M. Chaix-d'Est-Ange abandonna alors la vie politique.

Il sert dans la garde nationale lors du siège de Paris par les Prussiens, puis se retire en Gironde où il acquiert, en 1876[5], le château de Lascombe (Médoc).

De son union, le 5 mai 1862 à Paris VIIIe[6], avec Jeanne Cléophile Joséphine (29 septembre 1843 - Paris † 29 octobre 1917 - Paris), fille du banquier Théophile Sipière (1809-1870) et de Julie Joséphine Archdeacon (1817-1902), Chaix d'Est-Ange avait eu :

Annexes Modifier

Bibliographie Modifier

Notes et références Modifier

  1. Fils de Gustave Louis Chaix d’Est-Ange. Consultez le texte de sa plaidoirie sur Wikisource.
  2. Avec 15 862 voix (27 837 votants, 32 596 inscrits).
  3. 11 867 voix
  4. « Notice no LH/469/36 », base Léonore, ministère français de la Culture
  5. « Gustave Chaix d'Est-Ange », sur roglo.eu (consulté le 26 mai 2011)
  6. Témoins : Achille Fould (1800-1867), Eugène Rouher (1814-1884), Maurice Archdeacon (1782-1867), François Jules Devinck (1802-1878, chocolatier, député de la Seine, président de la Chambre de Commerce de Paris, grand officier de la Légion d'honneur).

Voir aussi Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard