FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lecat.
François-Joseph Lecat
Origine Austrian Low Countries Flag Pays-Bas autrichiens
Allégeance Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France
Flag of France (1790-1794) Royaume de France
Flag of France République française
Flag of the Napoleonic Kingdom of Italy Royaume d'Italie
Flag of France Empire français (Cent-Jours)
Arme Infanterie
Grade Maréchal de camp
Années de service 17891814
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis
Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire

François-Joseph Lecat (Gand[1], 18 novembre 176430 janvier 1842), est un militaire français des XVIIIe et XIXe siècles

Biographie Modifier

Volontaire dans la garde nationale parisienne (bataillon des Carmes) en 1789, et nommé caporal en 1790, il prit part aux événemens de cette époque et entra le 22 janvier 1792 comme sous-lieutenant au 103e régiment d'infanterie de nouvelle formation.

Il partit pour l'armée de la Moselle en 1792, passa adjoint aux adjudants-généraux le 11 juillet 1793, servit en cette qualité auprès du général de brigade Jacopin depuis le 8 frimaire jusqu'au Année invalide (an II), se distingua dans toutes les affaires, notamment à Freichweiller, près Niederbronn où, sous les yeux du général en chef Hoche, il fit des prodiges de valeur, et les 5 et 6 nivôse à l'évacuation forcée des lignes de la Lauter et de Weissembourg, et à la levée du blocus de Landau par l'ennemi[1].

Nommé adjudant-général chef de bataillon le Année invalide (an II), il combattit à l'armée de Rhin-et-Moselle, mais n'ayant pas été compris dans l'organisation des états-majors du Année invalide (an III), il reçut ordre de rejoindre le corps auquel il appartenait avant sa nomination d'adjudant-général. Ce corps n'existant plus, Lecat réclama, et, sur la demande du général Hoche, il fut réintégré par arrêté du Directoire du Année invalide (an IV) dans le grade de capitaine d'infanterie, et mis à la disposition du général Hoche, qui l'employa provisoirement le Année invalide (an V) dans le grade d'adjudant-général à l'armée de l'Ouest, puis à la première expédition d'Irlande (1796), enfin à l'armée de Sambre-et-Meuse.

Après la mort de son protecteur, il servit aux armées d'Allemagne et du Rhin jusqu'à la suppression de cette dernière en l'an XI, fut attaché à la deuxième expédition d'Irlande rassemblée à Brest, et resta un moment sans destination, « cette expédition n'ayant pas eu lieu[2] ».

Confirmé adjudant-général chef de brigade le Année invalide (an VII), il fit les campagnes des ans VII, VIII et IX aux armées d'Italie, des Alpes et d'Italie, continua ses services en Italie pendant les ans X et XI, et en dernier lieu (ans X et XIII) comme adjudant-commandant chef de l'état-major de la 3e division à Brescia, et fut compris comme officier de la Légion d'honneur dans la promotion du Année invalide (an XII).

Attaché au corps d'Italie (it) « qui opéra d'une manière si brillante pendant la campagne de l'an XIV[2] », il servit sans interruption dans ce royaume jusqu'en 1814, période pendant laquelle il suivit l'année en Allemagne en 1809, combattit encore en 1813, et fut nommé, lors du blocus de Venise en 1814, général de brigade provisoire par le général gouverneur Seras.

De retour à Paris et mis en demi-solde d'adjudant-commandant, Lecat obtint la croix de Saint-Louis le 20 août de la même année, puis le 3 janvier 1815 le grade honorifique de maréchal-de-camp, avec solde de retraite de colonel.

Confirmé général de brigade par l'Empereur le 15 juin de la même année, il n'exerça que temporairement ces fonctions, et, « malgré les plus justes réclamations[2] », il ne put obtenir le maximum de la retraite de colonel ; mais à la révolution de Juillet 1830 il fit valoir avec plus de fruit ses anciennes prétentions; il fut donc titulairement élevé au grade de maréchal-de-camp par ordonnance du 19 novembre 1831, pour prendre rang de ce jour.

Il est mort le 30 janvier 1842.

Décorations Modifier

Legion Honneur Officier ribbon Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis Chevalier ribbon

Notes et références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 Fastes 1847, p. 579.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Fastes 1847, p. 580.
  3. S.H.A.T. 8 Yd 1 918.

Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier

Bibliographie Modifier

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard