FANDOM


Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille de Nompère.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champagny.
Famille de Nompère
de Nompère de Champagny
Blason de la famille.
Blason de la famille : Famille de Nompère
de Nompère de Champagny
Blasonnement D'azur, à trois chevrons brisés d'or.
Période XVIe-XXIe siècle
Allégeance Royal Standard of the Kingdom of France Royaume de France
Preuves de noblesse
 - Autres Maintenue par arrêt du conseil d'État (1670)

La famille de Nompère est une famille forezienne dont est issu, entre autres, Jean-Baptiste de Nompère de Champagny, duc de Cadore, ancien ministre des Relations extérieures, nommé pair de France par l'ordonnance royale du 5 mars 1819.

Généralités Modifier

Cette famille, originaire du Forez, remonte à Jean Nompère, qualifié noble homme, dans son testament du 4 septembre 1540, où l'on voit qu'il avait deux fils et une fille, de Jeanne Busson, son épouse.

Ses descendants ont constamment porté les armes, soit au ban et arrière-ban de la noblesse du pays, soit en qualité d'officiers de divers grades dans les armées des rois de France, où la plupart ont servi d'une manière bien distinguée.

Cette famille a formé deux branches :

  1. Celle des seigneurs de Pierrefitte[Lequel ?] et de Champagny (entre Saint-Haon-le-Vieux et Ambierle[1]) ;
  2. Celle des seigneurs de Rongefer (Saint-Nizier-sous-Charlieu) et de la Huchette, éteints à la fin du XIIe siècle.

La première, qui fut maintenue dans sa noblesse par arrêt du conseil d'État du Roi, du 12 septembre 1670, fut représentée depuis par Jean-Baptiste de Nompère de Champagny, duc de Cadore, ancien ministre des Relations extérieures, nommé pair de France par l'ordonnance royale du 5 mars 1819.

La famille de Nompère compte parmi les familles subsistantes de la noblesse française.

Généalogie Modifier

Branche de Champagny et Pierrefitte Modifier

Les ducs de Cadore Modifier

Jean-Baptiste de Nompère de Champagny avait épousé, le 22 janvier 1787 à Saint-Vincent-de-Boisset, Victoire Blandine (4 janvier 1770 - Roanne4 février 1821 - Paris Xe, inhumée au cimetière du Montparnasse (3ème division, 315 P 1834)), fille d'Antoine Hue (1735-1771), seigneur de Grosbois, capitaine au corps royal d'artillerie.

Familles alliées Modifier

Cette famille a contracté des alliances directes avec les familles :

d'Aurillon de Chastel, de Bersac de Talent, des Boucauds de Joux, Burlet, Chamerlat, Courtin de la Mothe-Saint-Vincent, de Foudras, Mathieu de Bachelard, de Montcorbier de Pierrefitte, de la Mothe, de Neufville, Pajot de la Font, Perrin, Ponssac de la Faye, Quarré, de Rostaing-Vauchette, de la Salle de Genouilly, des Verchières de Lentigny, etc., etc.

Titres Modifier

Armoiries Modifier

Image Armes de la famille de Nompère
Blason fam fr Nompère de Champagny (de) Armes des Nompère de Champagny sous l'Ancien Régime

D'azur, à trois chevrons brisés d'or.[7],[8],[9],[10]

Orn ext comte de l'Empire GCLH
Blason Jean-Baptiste Nompère de Champagny (1756-1834) comte
Armes du comte de Champagny et de l'Empire
Selon ses lettres patentes 
D'azur, aux trois chevrons brisés en or, posés en pal ; et pour livrées : les couleurs or et bleu nuancé.[11],[12]
On trouve aussi 
D'azur, à trois chevrons brisés, alésés et superposés d'or ; « franc-quartier » des comtes ministres brochant.[13]
Orn ext Duc de l'Empire GCLH
Blason Jean-Baptiste Nompère de Champagny (1756-1834)
Armes du duc de Cadore et de l'Empire

« Le règlement d'armoiries accompagnant la concession du titre de duc, 29 septembre 1809, indique les trois chevrons alésés et non brisés (1), mais les armes de famille portant les chevrons brisés on est arrivé à décrire ceux-ci alésés et brisés (2). On note plus tard le retour aux armes anciennes, mais avec conservation du chef de l'Empire, le tout sous une couronne ducale (4). »

— Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (I & II), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887 [lire en ligne] 

Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Orn ext Duc (baron-pair) GCLH
Blason Jean-Baptiste Nompère de Champagny (1756-1834) duc4
Armes du duc de Cadore sous la Restauration, pair de France (4 juin 1814, 2 juin 1815 (Cent-Jours : révoqué par l'ordonnance du 24 juillet 1815), baron-pair héréditaire (5 mars 1819, lettres patentes du 24 avril 1820),

D'azur, aux trois chevrons brisés en or, posés en pal, au chef de gueules, semé d'étoiles d'argent.[8]

Devises Modifier

Galerie de portraits Modifier

Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Châteaux Modifier

Information icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes Modifier

BibliographieModifier

Notes et références Modifier

  1. Jean-Pierre Houssel Houssel et Jean-Marc Franceschi, Roanne et son arrondissement, 1984, 517 p. 
  2. François Courtin (1636-1694), écuyer, seigneur de Saint-Vincent-de-Boisset, de La Motte, de Châteauneuf, de La Cour et autres lieux, avocat au Parlement, conseiller du roi, prévôt des maréchaux de France en l'élection de Roannais, chevalier du guet à Roanne, maintenu noble en 1681 par arrêt de la Cour des Aides de Paris.
  3. 3,0 et 3,1 « Emma de Nompère de Champagny », sur roglo.eu (consulté le 28 avril 2011)
  4. 4,0 et 4,1 « Yves DE NOMPÈRE DE CHAMPAGNY DE CADORE », sur gw1.geneanet.org (consulté le 28 avril 2011)
  5. Almanach administratif historique et statistique de l'Yonne : année 1858, C. Gallot [lire en ligne] 
  6. « Notice no LH/2001/51 », base Léonore, ministère français de la Culture
  7. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Dictionnaire universel de la noblesse de France, t. IV, Paris, Au Bureau général de la noblesse de France, 1821 [lire en ligne] 
  8. 8,0, 8,1, 8,2, 8,3 et 8,4 Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (I & II), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887 [lire en ligne] 
  9. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Dictionnaire universel de la noblesse de France, t. IV, Paris, Au Bureau général de la noblesse de France, 1821 [lire en ligne] 
  10. « Charles de Nompère de Champagny », sur roglo.eu (consulté le 29 avril 2011)
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 « PLEADE CHAN », sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr (consulté le 29 avril 2011)
  12. 12,0 et 12,1 « ARMORIAL NOBLESSE EMPIRE », sur www.heraldique-blasons-armoiries.com (consulté le 29 avril 2011)
  13. 13,0 et 13,1 Nicolas Roret, Nouveau manuel complet du blason ou code héraldique, archéologique et historique : avec un armorial de l'Empire, une généalogie de la dynastie impériale des Bonaparte jusqu'à nos jours, etc..., Encyclopédie Roret, 1854, 340 p. [lire en ligne (page consultée le 16 nov. 2009)] 
  14. {{ouvrage
  15. Source : www.heraldique-europeenne.org
  16. {{Lien web
  17. « Chateau des Marmousets », sur www.flickr.com (consulté le 30 avril 2011)
  18. « Le village de Trois-Moulins », sur www.3moulins.net (consulté le 3 mai 2011)

Voir aussi Modifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Erreur de script

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard